Dégonflé à Santa Cruz

En partant de San Jose de Chiquitos, Seb s’aperçoit que le roue arrière d’Icidor est un peu dégonflée. Il vérifie la pression et effectivement il en manque un peu. Il le regonfle au pied mais c’est un peu difficile, heureusement de l’autre côté de la rue il y a un petit garage. Pour 1 boliviano la pression est nickel, nous retournons proche du supermarché pour manger car il est déjà 13h. En Bolivie nous nous prions pas pour manger à l’extérieur. 4 repas complet pour a peine 7€ . Nous déjeunons au milieu de 3 familles mennonites (communauté semblable aux Amish). Durant le repas tous les enfants se dévisagent et pas facile d’expliquer aux filles leurs modes de vie. Elles se posent beaucoup de questions alors je leurs dit que pour eux aussi notre mode de vie doit leur paraître impensable !! (Il n’y a pas que les mennonites qui le pensent lol). A la fin du repas, notre fidèle Icidor est toujours bien gonflé,c’est parti direction Santa Cruz, la ville la plus peuplée de Bolivie. Arrêt en cours de route pour faire le plein mais a la façon bolivienne. Le diesel n’est pas au même prix si tu es étranger et ça ne se joue pas a quelques centimes, c’est plus du double. Du coup, Seb fait le plein au jerrican et il lui faudra faire des allers-retours. Le pneu d’Icidor s’est de nouveau dégonflé,cette fois Seb décide de sortir les grands moyens pour voir s’il y a une fuite mais comme a midi une Gomeria est toute proche et décidons de nous y arrêter. La roue est vite enlevée et il n’y a pas de fuite proprement dite sur le pneu mais plus un problème de jante. Aïe, il faudra attendre demain a Santa Cruz pour pouvoir corriger ça en attendant on met la roue de secours. Au vu les kilomètres nous séparant de Santa Cruz et l’heure du coucher du soleil approchant nous nous arrêtons dans la très belle ville de Pailon. Nous nous garons juste en face de la police. Je vais à la rencontre d’un policier pour lui demander la permission de dormir ici. Au début, il ne comprend pas pourquoi nous n’allons pas jusqu’à Santa Cruz qui est à peine à 40 km. Je lui dis que mes 2 filles sont fatiguées et que nous n’aimons pas circuler la nuit. Léontine me rejoint, le salut, et il nous dit qu’il n’y a pas de problème mais qu’il faudra partir demain à 7h. Pour le moment (touchons du bois) tout se passe bien avec la police bolivienne. La petite place de la ville de Pailon est très agréable. La ville est vraiment propre, la place est très bien entretenue dommage qu’il faille partir demain si tôt. Cette petite ville nous permet d’avoir du wifi, du coup après quelques recherches nous trouvons le garage où faire réparer notre roue. Dans nos souvenirs nous nous rappelons que des amis voyageurs avaient eu besoin d’un garage à Santa Cruz. Petit message ( très tardif) à Marc qui nous reconfirme l’adresse. Léontine lui enverra un petit message oral qui le fera sourire !!!

Mercredi 24 juillet, le réveil sonne à 6h45. Avec Seb nous nous levons, nous sautons dans nos vêtements et chose promise à l’agent de police partons. Nous roulons une petite demi-heure et nous arrêtons pour déjeuner. Les filles ne se sont presque pas aperçu qu’on avait roulé. Nous arrivons aux alentours de midi à Santa Cruz directement au garage de Fernando. Dès qu’il aperçoit Icidor avec son drapeau français, il nous sourit et nous demande si on connait les Mamatoch !!! Bien sûr qu’on les connait !!!! Il récupère notre roue et nous livre son diagnostic. Ce n’est pas la jante mais la valve qu’il faut changer. La roue sera réparée et changée juste avant le coucher du soleil. Vu sa gentillesse nous lui demandons de pouvoir dormir devant chez lui. Sa réponse positive est accompagné d’une invitation à manger avec sa compagne Dani et sa maman. Rendez vous est pris pour 19h30. Du coup pour les remercier, avec les filles nous faisons un gâteau et pendant sa cuisson elles feront 2 très beaux dessins pour la maman de Fernando. La soirée est très sympa et le menu aussi (hamburgers/frites). La salle à manger est remplie de trophées, Fernando est un jeune mécanicien champion de rallye !!! Cette soirée nous aura réchauffer le cœur à défaut de nos corps car la température extérieure n’est pas très haute. Normalement d’ici 2 jours le soleil revient.

Après des aurevoirs pleins d’émotions nous allons visiter Santa Cruz. Sa grande place et sa cathédrale sont très belles. Comme vous pouvez le voir, j’ai fais une jolie photo des filles sur la place. Ah non,c’est Seb moi j’étais légèrement à l’écart de mes animaux préférés entrain de faire ma respiration abdominale. (Petit clin d’oeil à Caroline M., il y en avait beaucoup trop !!).

Demain, direction Samaipata pour visiter le site pré-inca d’El Fuerte. Nous avons tous hâte de commencer à prendre de la hauteur pour découvrir un autre facette de la Bolivie.


3 réflexions sur “Dégonflé à Santa Cruz

  1. Trop chouette, ces repas chez les locaux, ces rencontres atypiques!!😁😁
    c’est vrai que pour les pigeons il y en a vraiment beaucoup!! Finalement notre café sur la terrasse de Lamastre, tu le referais sans pb!😜😜
    DES BISOUS , c’est trop cool de vous suivre!!

    J'aime

  2. On le dira jamais assez. Quelle aventure! Quels souvenirs, et quel plaisir de vous suivre. Encore et encore…. Bisous à tous les quatre

    J'aime

  3. Holala Mylène comme je te comprends pour les oiseaux, c’est sûr en rentrant tu pourras ouvrir un poulailler….
    Toujours beaucoup de bonheur à partager votre périple.
    Annie

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s