Des 7 lacs à la côte est.

Dimanche 29 septembre, nous voilà arrivé à San Martin de los Andes. Le paysage est magnifique mais les températures ont bien diminué, nous sommes pourtant au printemps !! Nous arrivons sous la pluie à notre bivouac et un peu tardivement du coup nous mangerons tôt et ne trainerons pas à aller nous coucher.

Lundi 30 septembre, Seb se rend à l’office du tourisme pendant le temps d’école et revient avec une information et un conseil : la route pour les lacs n’est pas très praticable car il y a eu des chutes de neiges et le conseil est pour aujourd’hui se tenir au chaud et chocolat chaud !! Nous décidons de visiter la ville qui est très belle, les bâtiments sont en bois cela nous rappelle certaines villes/stations de ski en France. Du coup, restaurant pour nous tenir au chaud et en dessert dégustation d’un très bon chocolat chaud accompagné d’un carreau de chocolat. Pour terminer la journée, courses au supermarché. En sortant il y a un mélange de pluie et neige mêlé qui tombe. Le repas du soir est vite choisi, ça sera soupe et dodo au même endroit.

Mardi 1er octobre, la météo est au beau fixe. Nous en profitons pour faire une promenade au bord du lac et nous nous mettons en route pour les autres lacs. Les paysages sont splendides avec les montagnes enneigées et les lacs. Nous nous arrêtons sur les différents points de vue. Lors d’un arrêt, il y a un peu de neige et les filles en profitent pour faire une petite bataille avec les copines. Puis nous nous arrêtons sur un point ioverlander où il y a plusieurs centimètres de neige. Les filles sont ravies et déjà un bonhomme de neige prend forme. Puis Léontine et Lou débutent même un igloo pendant qu’Éléonore et Zoé fabriquent d’autres bonhommes de neige.

Mercredi 2 octobre, nous continuons la route des lacs avec toujours autant de plaisir, tous les jours nous nous arrêtons pour dormir dans des cadres de plus en plus beaux et calme. Nous arrivons à Villa Angostura en milieu d’après-midi et en profitons pour remplir nos réservoirs d’eau chez les pompiers puis nous constatons qu’il y a un point pour dormir à l’écart de la ville plus au calme. En y arrivant, il y a déjà un 4×4 aménagé et il est français !! Nous faisons la connaissance de Nicole et Maurice couple de retraité qui voyage depuis plus 1 an et demi sur le continent américain en compagnie de leur fidèle chien « Gamin ». Nous visitons leur beau véhicule et prenons note de leurs conseils sur la région de Valdés. Encore une belle rencontre.

Jeudi 3 octobre, le départ pour San Carlos de Bariloche est fixé à 14 heures avec les Picaflor. Mais au moment où je vais faire la vaisselle, j’aperçois un peu d’eau au sol. Seb ouvre la trappe du chauffage et constate qu’il y a une fissure sur le raccord angulaire du chauffe-eau. Lorsqu’il met en place un joint pour colmater la fissure, le raccord casse. Nous sortons les serpillères, coupons l’arrivée d’eau et Léontine appelle Adrien à la rescousse. Les 2 papas analysent la situation et avec 2 raccords différents ils en réforment un puis en rajoutant un bout de tuyau et un joint, ils réparent temporairement la pompe. Le plus long aura été d’enlever la partie cassée du raccord. Nous partons avec presque 2h de retard sur notre programme. Nous nous rendons directement à la lavenderia pour pouvoir récupérer notre linge au plus tôt demain. Nous décidons de ne pas dormir en ville car il y a eu plusieurs cas de vandalisme ces derniers temps. Nous irons dormir près d’un lac en banlieue de Bariloche. En route, Seb a réfléchi à la manière de terminer la réparation pour que se soit définitif. Nous sortons la notice du chauffe-eau Truma et en recherchant la pièce cassée sur internet Seb constate que la réparation est suffisante. Bravo les garçons vous avez assuré !!!

Vendredi 4 octobre, ah je crois bien que je souffle mes bougies aujourd’hui !! Les jours d’anniversaire nous ne faisons pas l’école du coup après le petit-déjeuner je reçois mes premiers appels et je prends connaissances de mes messages. Merci à tous d’avoir eu une pensée pour mes 37 ans !! C’est la seconde fois que je fête mon anniversaire à l’étranger, il y a 10 ans c’était en Australie et il n’y avait pas toute cette technologie pour pouvoir recevoir tous les messages. Ah mince je commence déjà à parler comme une ancienne !! Au programme de la journée, visite de San Carlos de Bariloche, restaurant en famille, achat de bons chocolats chez Mamuchka et visite du musée de la Patagonie. Au restaurant avec Seb nous dégustons une belle truite, Léontine choisi des ravioles et Éléonore un hamburger. Chez le chocolatier nous errons un petit moment, il y a trop de choix et en les dégustant nous ne sommes pas déçus. Nous prenons un assortiment de chocolats noirs, aux lait et blancs et des petites orangettes. Bariloche n’est pas la capitale du chocolat en Argentine pour rien !! Nous ferons une pose appel téléphonique de my sister, mon beau-frère et de mes neveux préférés. Toujours sympa les appels en visio quand le réseau fonctionne. Nous terminerons la visite de cette ville par le musée de la Patagonie. Nous y retrouvons tous les animaux que nous pouvons rencontrer en Patagonie: les oiseaux comme le condor, des flamants roses, des canards à bec bleu, des félins comme le puma, le renard ou un chat sauvage, des rongeurs comme le chinchilla, le tatou ou encore des loutres ou le lièvre de Patagonie. Sont présentés aussi les animaux que nous pourrons observer sur la côte Atlantique comme des goélands,des mouettes, des pingouins, les baleines ou les éléphants de mer… Nous retournerons au même bivouac qu’hier et passerons une très belle soirée. Seb nous fera un bon repas et Cécile m’a même confectionné un bon gâteau au chocolat et une tarte aux pommes. Les filles m’ont confectionné de très beaux cadeaux et dessin et je reçois en cadeau de belles et chaudes pantoufles.

Samedi 5 octobre, nous nous rendons à El Bolson objectif camping pour longue douche. Malheureusement, la plupart des campings sont fermés ce n’est pas la saison. Après la troisième tentative, le propriétaire du camping El rustico nous donne l’autorisation de stationner même s’il n’est pas ouvert et gratuitement. Il nous permet même de bénéficier de ses sanitaires, il faut juste qu’il aille acheter une bouteille de gaz pour que l’eau soit « caliente ». Les papas iront en acheter une c’est quand même la moindre des choses. La salle de bain est rustique mais on ne se plaint pas. La décoration est très hippie, les filles sont ravies il y a une cabane dans un arbre.

Dimanche 6 octobre, la journée n’est pas très ensoleillée et notre bouteille de gaz est sur la fin et depuis que la température n’est pas très haute notre chauffage a du mal à démarrer. Avant d’aller en ville nous partons l’échanger à une station YPF. Les filles restent avec les Picaflor nous les retrouverons sur la grande place vers le marché artisanal. Les 3 stations que nous faisons ne font pas le gaz et puisque nous sommes dimanche pas d’autre possibilité que d’attendre demain. Heureusement, nous avons toujours notre bouteille française rempli à Uyuni. La météo a eu raison du marché artisanal, il y a que des stands d’alimentation. Nous avions aperçu la veille un vendeur de churros mais il n’est plus présent aujourd’hui. Ce sera donc gaufres. La vendeuse nous demande si nous voulons des moitiers, nous lui répondons tous en cœur : non. Les gaufres sont très grandes et la dame remplie chaque alvéoles avec « un pistolet à mastic » avec des cartouches de dulce de leche, de chocolat ou de confiture de framboise et elle rajoute de la chantilly. Ah c’est pour ça qu’elle nous demandait si nous n’en voulions qu’une moitié. Léontine n’a pas de problème pour la terminer mais où met-elle tout ça ? Nous savons déjà que le repas de ce soir sera léger. Les filles vont se défouler au parc de jeux et nous sommes interpellés en français. C’est une nouvelle famille française qui nous suit sur le blog et qui a repérée Icidor. C’est , »une famille à l’ouest » qui voyage en 4×4 cellule depuis 1 mois. Audrey, Xavier et leur fils Hugo de 9 ans. Ils nous proposent gentiment de partager un apéro tous ensemble mais la gaufre aura eu raison de nos estomacs. Nous nous donnons rendez-vous demain vers les 11h30 (fin approximative de l’école) pour faire un bout de route ensemble. Nous avons repéré un spot pour dormir près d’un rio pour que les papas pêchent à une cinquantaine de kilomètres d’El Bolson.

Lundi 7 octobre, pendant le temps d’école, Seb et Adrien vont au magasin de pêche acheter tout le nécessaire pour nous attraper de belles truites, ils s’arrêtent aussi à la carneceria pour acheter de la viande mais juste au cas où ! Les filles vont jouer pendant que Seb et Adrian partent avec Icidor changer la bouteille de gaz. Nous sommes rejoint par une famille à l’ouest, nous visitons leur véhicule puis à leur retour les garçons enbarquent Xavier pour qu’il s’équipe pour la pêche. Nous prenons la route et Icidor ouvre le convoi des 3 véhicules de famille française. Le bivouacs est magnifique, Seb se gare et n’avance pas plus car s’il va plus loin il sait que pour repartir ça sera plus compliqué. Le 4×4 s’installe tranquillement et pour Picaflor les roues commencent déjà à s’enfoncer. On verra ça plus tard mais il est équipé de roues jumelées, il ne devrait pas y avoir de problème. Les garçons prennent un petit cour de montage de canne à pêche par Adrien et essaye de pêcher. Mais avec l’excitation des 5 enfants à être près de l’eau, c’est normal que ce premier essai soit nul. Rendez-vous pris pendant l’école demain à 9h30. Pendant que les enfants essayent de construire un radeau, je partage ma recette de pain à Cécile. Pour le repas du soir nous faisons 2 groupes et oui a 11 dans un camping-car c’est difficile. Les enfants dans Icidor et les adultes dans Picaflor. Chaque famille apporte quelques choses et nous donnons les talkies-walkies aux enfants pour nous joindre seulement en cas d’extrême urgence mais surtout pour qu’ils n’aient pas à sortir pour un rien. (Ça serai dommage de risquer de se tordre la cheville par exemple !!). Le seul appel aura été pour le dessert. Nous avons passé une bonne soirée et les enfants aussi.

Mardi 8 octobre, les papas fuient les camping-cars à 9h30 nous ne les reverrons plus jusqu’à presque 12h. Mais lorsqu’ils arrivent c’est avec de larges sourires. Ils ont attrapé deux belles truites, la première par Adrien et la seconde par Seb. Nous les faisons posé pour immortaliser cet instant tel le cliché dans la « Gloire de mon père  » de Pagnol. Audrey récupère les œufs de la truite pour nous faire des toasts de tarama, Adrien s’occupe de les écailler et de les vider et fait un petit cour de sciences pour tous les enfants par la même occasion. Nous installons les tables et chaque maman se délègue la préparation du repas. La truite est délicieuse, une à la chair claire et l’autre un peu saumoné. C’est trop bon tout le monde apprécie. Il va falloir réitérer les garçons. Nous mettons les enfants à la vaisselle et parlons voyages. Puis les papas retournent à la pêche et les enfants veulent mettre leur radeau à l’eau. Ils se retrouvent vite tous pieds nus et pantalon relevé et descendent la rivière, tous sauf Éléonore qui préfère dessiner dans le sable. (Ce qui m’arrange !) Ils reviendront bien mouillés et les papas bredouillent.

Mercredi 9 octobre, de nouveau les papas abandonnent les camping-cars et les salles de classes, cette fois ils rentreront plus tard et avec une seule prise. Nous faisons griller la viande et la truite sera mangé demain. Nous mangeons encore bien puis il est l’heure de reprendre la route pour le Parque Los Alerces et dire aurevoir a une famille à l’ouest qui se dirige vers le Chili. Peut-être nous reverrons nous vers Ushuaia ? Il est temps de sortir les véhicules de notre beau spot. Xavier sort le premier sans aucun problème et se pose un peu loin sur le chemin car Seb va sortir en marche arrière et assez vite pour ne pas rester coincer. On donne les consignes aux enfants de rester loin des camping-cars, on croise les doigts, on retient notre souffle et du premier coup Icidor est sur le chemin. (Ils sont bien ces nouveaux pneus !!!). C’est autour de Picaflor mais malgré la propulsion, nous sortons les pelles et mêmes les plaques de desensablement.

Jeudi 10 octobre, nous avons dormi juste à l’entrée du Parque national Los Alerces où l’on peut admirer les cyprès de Patagonie, certains spécimens ont plus de 4000 ans. D’anciens glaciers des montagnes ont cédé la place à de superbes lacs aux eaux transparentes. Nous débuterons la journée par une belle ballade dans le parc. Ah oui, aujourd’hui les filles nous ont dit qu’il n’y avait pas école. Pourquoi ? C’est l’anniversaire d’Adrien ! Oui mais on ne fait pas l’école quand c’est un anniversaire d’un membre de notre famille en voyage. Ben, c’est l’anniversaire de tonton Adrien alors !! La balade est magnifique , sur le pont qui traverse le lac les garçons admirent les belles truites qui nagent dans les eaux cristallines. Nous marcherons jusqu’à 13h et en retournant aux camping-cars nous hâtons de préparer le repas d’anniversaire d’Adrien. Au menu, toast d’œufs de truites, assortiment de crackers et autres chips puis potatoes cuitent au four et tartares de truites (un delice) et en dessert gâteau coco et gâteau ananas. Le dessert sera débuté vers les 16h30 comme en France lors des grands repas de famille. Puis les filles offrent leurs beaux dessins. Nous partons rejoindre notre prochain spot car nous ne pouvons pas rester dormir dans l’enceinte du parc. Le soir, une tisane et au lit.

Vendredi 11 octobre, notre bivouac est encore splendide, nous nous ne lassons pas des montagnes enneigées et des lacs. Les filles grimpent dans les arbres, cours dans les bois et avec Cécile en fin de matinée nous nous essayons à la pêche. Un cours pour savoir comment lancer et mouliner. Nous n’attraperons rien mais il y avait un peu trop de vent et nous lancions à l’aveugle, les truites il faut les voir pour lancer juste devant elle le leurre. Mais belle expérience. Départ pour Esquel pour faire le plein des placards. C’est la dernière ville où nous nous arrêterons avant de traverser pour la côte Atlantique de l’Argentine. Une fois les courses faites nous recherchons un point tranquille pour dormir et oui nous sommes samedi et si nous restons en ville nous savons que la nuit ne sera pas calme. Nous montons sur les hauteurs d’Esquel près d’une lagune. Nous ne regrettons pas les quelques km supplémentaires, on sera tranquille. Nous faisons un petit feu de babets pour nous réchauffer puis au lit. Ah pardon, pour ceux qui ne parle pas le « gaga », un petit feu de pomme de pins.

Samedi 12 octobre, après le petit-déjeuner, nous débutons l’école comme d’habitude puis nous voyons Seb revenir avec une famille. Et oui encore des français !! Ils voyagent en camping-car depuis le mois d’août avec leurs 2 filles de 5 et 3 ans. Nous passons un moment à discuter puis il reprennent la route pour le sud de l’Argentine mais en longeant le Chili. Un petit arrêt en ville pour essayer de capter du wifi puis direction Tecka pour le plein d’eau et de carburant avant de traverser l’Argentine de l’ouest en est par la ruta 25. Plus de 560 km nous séparent de Puerto Madryn et des baleines. Nous nous arrêtons vers les 20h à mi-chemin, nous aurons bien roulé. Arrivé au bivouac, un van aménagé est déjà garé et je vous le donne en mille : ce sont des français !! Une famille de 4 qui fait la route inverse de nous et se rend à Esquel.

Dimanche 13 octobre, avant de repartir pour une journée de route pour rejoindre la côte est. Nous échangeons nos différents prospectus avec Deborah et Pierre sur la région de El Bolson, du Parque national Los Alerces et récupérons ceux de Valdés et ses environs. 14h en route pour de nouvelles découvertes …


5 réflexions sur “Des 7 lacs à la côte est.

  1. Merci, de plus en plus passionnant. Avant votre départ j’avais la crainte que les filles s’ennuient. Vous leur offrez les plus beaux souvenirs de leur enfance. Chapeau. Bisous à tous les quatre

    J'aime

  2. Merci pour ces bonnes nouvelles, la lecture fut longue et excellente, on ne se lasse pas de toutes vos péripéties, on vous fait de gros bisous sans oublier nos fillettes chéries.

    J'aime

  3. Coucou les Smiles ! Que de magnifiques paysages pour ma part c’est mes préférés depuis le début de votre grande aventure. Je viens de finir de lire vos aventures à Stef ce fut un plaisir comme d’habitude 😉. Ici c’est l’été indien on profite encore beaucoup du soleil même si ce soir le vent s’est levé et souffle assez fort. Tout le monde va bien. Gaspard & Joris attendent les vacances et Halloween avec impatience ! Tu crois Maman, que Léontine et Eléonore vont décorer Icidor pour Halloween ?! 🕷🕸🎃👻. Continuez bien votre chemin. Gros bisous de nous 4. Les Recan’s

    J'aime

    1. Cc les aventuriers… .cc Kiki ! Moi je préfère les
      baignades- glaces aux igloos -chocolat chaud…en plus fait Frisquet chez icidor…moi je dis ça c est pas mon voyage!En tout cas, merci les smiles je m evade toujours autant à vous lire, me laissant aller à penser une autre vie possible….bref je vais demander un carnet de circulation et devenir manouche….car l enjeu de de votre périple : comment revient t on après une année de vraie vie dans le quotidien ordinaire ?

      J'aime

  4. Bon je refais mon commentaire le 1er envoi n’a pas marché. Donc merci pour ces merveilleux commentaires et photos… on devient addict, on en voudrait encore plus…. A ce que je vois vous n’êtes pas dépaysés avec tous ces Français rencontrés…. Vous êtes surs d’avoir quitté la FRANCE….. Pour nous les retraités tout va bien…. j’ai une impression de liberté….Dimanche kiki vient manger à la maison avec les garçons, steph normalement non il poursuit ses travaux à l’intérieur de l’agrandissement. Pauline et Alexandre et Emma + BB Arthur seront là…
    Ainsi que Mamie et Dédé, (pas de foot ce jour là) Nous irons ensuite à BOISSET admirer l’expo de tata Eliane.
    Les garçons restent deux jours à Montrond Lundi et Mardi parce papy et mamy de Boisset partent encore une fois de plus… Il y aura Emma avec les garçons pour les 2 jours. Elle m’a demandé si LEONTINE et ELEONORE seraient là je lui ai redis que vous étiez en Amérique du Sud, et elle m’a demandé quand vous revenez, j’ai dit pour les grandes vacances….Je vous fais de gros bisous et Tonton Philippe se joint à moi. Bonnes aventures à vous 4…Tatie KIT

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s