En marche les Smile

Le 20 novembre, nous nous rendons à l’office de tourisme de Puerto Natales, pour connaître les différentes randonnées accessibles à nos petites jambes pour le parc Torres del Paine. Il faut refaire quelques courses, le plein d’eau etc… Mais il nous est difficile de trouver nos marques. Après presque 100 jours en Argentine, il faut nous réhabituer à un nouveau pays. Nous avions pris nos petites habitudes alimentaire ( même si nous essayons de varier le plus possible les repas, la fameuse routine s’installe). Les produits sont différents et les prix aussi même si le pesos chilien est à notre avantage. Nous avions aussi l’habitude de remplir nos réservoirs d’eau aux stations essence, même sans faire le plein. Les 3 stations de la ville refusent ou bien n’ont pas d’eau potable, il faudra faire autrement. Nous retrouvons en ville la famille 5 across the world nous échangeons nos infos sur le parc et ils nous apprennent qu’il est possible d’acheter nos billets d’entrées à la gare routière et de payer par CB. Super nous irons demain matin. Nous allons à la recherche d’un endroit où dormir en extérieur de la ville. Notre premier choix s’avère mauvais, en plein vent et surtout non loin de la route. Un couple de retraité français, circulant en Amérique du sud depuis 7 ans à bords de leur poids-lourd, nous conseille le parking du gymnase. Juste avant de nous y rendre, une famille à l’Ouest nous retrouve, nous irons tous dormir là-bas.

Du 21 au 24 novembre nous avons arpenté les sentiers de Torres del Paine. Ce parc est magnifique, nous avons tout d’abord découvert le lac grey, qui comme son nom l’indique est gris. Quelques iceberg y flottent ce qui contraste avec sa couleur. Nous monterons jusqu’à mirador. Les filles grimpent super vite malgré le dénivelé, elles m’ont un moment bien distancé. Le retour est un peu plus difficile car le vent souffle beaucoup et il est frais. De retour dans Icidor pour l’heure du goûter, ce sera un bon cacao chaud. Nous débutons la décoration des calendriers de l’Avent. Seb a pré- découpé les 24 cases et nous les décorons. Les filles réalisent un calendrier spécialement pour nous.

Le second jour dans le parc nous allons découvrir le mirador du condor. La randonnée est splendide et le temps magnifique. Nous sommes projetés dans les images des guides de voyage. Les montagnes et les lacs sont superbes. Les filles marchent super bien nous sont très fières d’elles. Nous mangeons puis nous refaisons une petite marche qui nous mène à une cascade puis à un très beau mirador. Arrivé en haut, la récompense est le goûter. Nous sommes rejoint au sommet par la famille 5 across the world, petite séance photos puis toutes la petite troupe se remet en marche. Tous les enfants filent devant, même les petites suivent. Ce soir nous bivouaquons tous ensemble et nous serons même rejoint par une famille à l’Ouest. Le soleil se couchera sur les Torres.

Samedi 23 novembre, nous partons tous à 10h pour une belle randonnée d’une douzaine de kilomètres avec le pique-nique dans les sacs. Pas facile de marcher tous ensemble, chaque famille à son rythme mais tout le monde se retrouve pour le repas. Léontine aura un bon rythme de marche devant avec les garçons et Éléonore marchera plus tranquillement avec Stella et tous les adultes. Une belle pause pour le goûter dans l’herbe et au soleil puis retour au même bivouac.

Dimanche 24 novembre, le ciel est un peu plus voilé. Nous partons seul à la laguna azul pour faire une mini marche. Après quelques haltes aux différents miradors, nous sommes accueilli par un guardaparque qui nous donnent quelques explications sur la lagune. Nous nous garons à côté d’un camping-car de location allemand mais immatriculé au Chili. Il est occupé par une charmante famille belge habitant aux États-unis. Nous faisons connaissance et les filles vont vite jouer avec leur enfants. Éléonore va visiter leur camping-car puis fera visiter le notre. Nous sommes rejoint par une famille à l’Ouest est partageons tous ensemble un bon goûter. Seb part avec Benoît faire tamponner nos billets d’entrée du parc pour avoir l’autorisation de dormir à cet emplacement. La promenade est annulée car les enfants jouent trop bien et avec l’arrivée de la famille 5 across the world ça fait encore plus de copains. Cet après-midi fût très sympathique avec en panorama Torres del Paine et le soleil.

Lundi 25 novembre, il a plu une bonne partie de la nuit. Nous faisons école puis Benoit et Caroline nous disent aurevoir car ils descendent vers Ushuaia. Vers les 10h nous allons dire aux 5 across the world que nous allions partir mais ils préfèrent qu’on les attendent pour sortir du parc car avec la pluie, le ripio est un peu boueux. Il y a eu 2 virages un peu glissants mais tout le monde récupère la route asphaltée sans soucis. Les camping-cars sont dans un état pitoyable mais c’est pas grave. Nos chemins se séparent car nous voulons passer la frontière assez rapidement. C’est une petite frontière et tout se passe très bien. Il n’y a pas de contrôle sanitaire pour entrer en Argentine (de toute façon il n’y a plus grand chose dans les placards). A la douane, pour les papiers d’Icidor, l’agent nous tend la feuille à remplir et ajoute juste un tampon et sa signature. Maintenant, direction la station service pour le plein et nous essayerons de nous rapprocher le plus possible d’ El Calafate. Nous dormirons au mirador non loin de la route et avec du vent. Nous n’avons pas le choix le premier point avait bien une protection au vent mais Icidor se serait enlisé. Les filles terminent notre calendrier de l’Avent puis ça sera notre tour. Il ne reste plus qu’à l’afficher.

Mardi 26 novembre, à notre réveil nous constatons que nous ne sommes pas seul. Les 5 across the world nous ont rejoint vers les 23h. Ils ont mangé à la station-service. Nous reprenons la route pour El Calafate et ses magasins. Un gros pleins est nécessaire. La ville est très touristique, certes il y a le fameux Perito Moreno mais elle est surtout une étapes pour les randonneurs car elle est placée entre le parc Torres del Paine et le parc Los Glaciares à El Chalten. Après quelques renseignements à l’office de tourisme, le programme est décidé, ce sera visite du musée cet après-midi et demain le parc. Le Glaciarium explique la formation des glaciers par des maquettes, des panneaux et aussi par un film 3D. Les filles ont aussi vu qu’il existait plusieurs types de flocons. Pour terminer la visite, il y a un tunnel qui montre les différents impacts de notre société sur la planète. Cela nous a valu quelques questions de la part de Léontine sur notre consommation en générale avant et depuis le voyage. Notre bivouac se fera sur une piste à l’abri dans une petite forêt.

Mercredi 27 novembre, nous nous rendons au parc pour admirer notamment le fameux Perito Moreno. Cet énorme glacier qui mesure plus de 5 km de largeur, 32 km de longueur et 70 mètres de hauteur est le plus grand glacier d’Argentine. Il y a plusieurs points de vue différents plus ou moins proche du perito. Le glacier est superbe, nous assistons même à quelques chutes de blocs de glace. Il aura fallu être patient mais c’est vraiment impressionnant d’entendre craquer et s’écrouler la glace. Nous recherchons aussi un point de vue sans trop de monde pour pouvoir enregistrer la vidéo des filles. Ce qui n’est pas évident car il y a foule. Le second essaye sera plus productif ! Nous changeons un peu le texte car Éléonore face caméra n’arrive pas à prononcer PERITO MORENO correctement, elle nous fait à chaque fois un mixte de toute les syllabes. Nous ça nous fait rire, mais elle ça l’énerve et la foule n’arrange rien. Une fois en boite, nous retournons vers Icidor. Au détour des différentes passerelles nous rencontrons Arnaud, le jeune auto-stoppeur rencontré vers Rio Grande. L’Amérique du sud n’est pas si grande que ça !!

Jeudi 28 novembre, depuis quelques temps notre plus grand réservoir d’eau propre a une fuite. Heureusement que nous avons un autre réservoir. Une famille à l’Ouest nous a donné l’adresse d’un mécano travaillant sur les véhicules de loisirs. Il n’a pas de créneaux horaires pour nous et nous envoi donc chez un autre mécano. Le rendez-vous est pris pour demain 9h30. En retournant en ville, nous nous arrêtons dans un grand supermarché pour que les filles trouvent de l’inspiration pour leur liste de Noël. Seb prend quelques photos pour agrémenté le mail que nous enverrons au papa Noël. La fin de la journée nous flanerons en ville et terminerons par une aire de jeux.

Vendredi 29 novembre, nous sommes à l’heure au garage mais le mécano est absent. Il est à l’hôpital depuis tôt ce matin pour un problème d’oreilles. Son collègue s’excuse longuement et nous dit que nous pouvons repasser ce soir. Nous optons plus pour essayer un autre garage. Nous recherchons via ioverlander et nous arrêtons dans une gomeria. Le jeune mécano nous guide jusqu’à son atelier. Comme à notre habitude, le temps dans les garages nous faisons l’école. La fuite viendrait d’un joint défectueux mais sans démonter nous ne pouvions pas le voir. C’est assez rapidement réparé, il faudra attendre 24h avant de remettre en eau. L’école n’étant pas terminé, Seb se gare sur le parking du grand supermarché et va en repérage. Nous irons faire les courses tous ensemble. Nous réussirons à cacher quelques douceurs qui sont notées dans le calendrier de l’Avent des filles. Après le déjeuner, en route pour El Chalten. Nous ne ferons pas la route tous les 4, à la sortie d’El Calafate nous prenons 2 jeunes filles en auto-stop. C’est sympa, elles ont des bonnets de Noël et sans le savoir ce sont 2 jeunes bretonnes. Nous les déposerons à l’office de tourisme et nous en profiterons pour récupérer des informations sur les différents sentiers à effectuer avec les filles.

Samedi 30 novembre, nous avons dormi au bord du Rio de las vueltas . Au programme d’aujourd’hui, deux petites randonnées. Ce matin ce sera jusqu’au mirador de las Aguilas puis après le déjeuner jusqu’au mirador del Torre. Nous terminerons la journée en allant voir la cascade Chorillo del Salto. Nous bivouaquerons sur la route 41 proche de la randonnée de demain. Nous aurons fait 13 km ce qui est très bien. La famille à l’Ouest nous rejoindra sur notre bivouac et nous mangerons  tous ensemble dans Icidor. Les enfants regarderons Rio 2 pour terminer la soirée.

Dimanche 1 décembre, le réveil n’est pas très tôt. Après un peu école, on va surtout faire du sport et découverte du monde aujourd’hui, nous partons  vers fin de matinée avec les sacs à dos chargés du pique-nique. Nous allons jusqu’à mirador Piedras blancas. Les filles sont hyper motivées et avancent à un très bon rythme. Elles sont tout le temps devant, nous ouvrent le chemin et se racontent des histoires en se tenant la main. Nous sommes heureux de cette belle complicité. Nous arrivons au sommet du mirador dans le temps imparti. Le repas se fera face au glacier accompagné d’un petit air frais. Les sandwichs sont vite avalés et nous prendrons le dessert à l’abri dans la forêt. Nous terminons cette belle ballade de presque 9 km plus rapidement que prévu. Nous regagnons la ville pour nous rendre au bord du Rio comme lors de notre première nuit à El Chalten. Vers l’office de tourisme, nous retrouvons une famille à l’Ouest et aussi Arnaud le jeune auto-stoppeur ! Puisqu’il quitte la ville comme nous demain, nous lui proposons de faire un bout de route avec nous. Le rendez-vous est pris nous partirons en début d’après-midi demain après notre dernière randonnée sur le sentier du Fitz Roy. Une fois Icidor garé pour la nuit, nous ouvrons la première case des calendriers de l’Avent. Les filles ont le droit à un œuf en chocolat et nous à une journée entière avec des petites filles très sages. Les différents bons sont à utiliser quand on le désire. Les filles n’attendront pas longtemps pour utiliser le leur. L’oeuf sera mangé au dessert et le second demain durant la marche.

Lundi 2 décembre, réveil à 8h. La randonnée du jour se trouve sur le sentier du Fitz Roy, nous irons jusqu’au mirador de la Laguna Capri. La journée s’annonce plus ensoleillée que la veille. Dès le début le sentier grimpe, les petites jambes sentent un peu les randonnées des jours précédents mais sans plus. Nous rattrapons rapidement un groupe, les filles sautent des petits ruisseaux, regardent les belles fleurs, écoutent les pics-verts. Nous arrivons à une intersection, à droite le mirador de la laguna et à gauche la laguna. Les filles constatent que cela fait une boucle et nous disent : « On commence par le mirador et on reviendra par la lagune. »- « Ok mais c’est plus long que prévu. » Réponse en cœur : « Pas de soucis et puis tout à l’heure on part donc il faut en profiter. » Super les filles, c’est parti. Le sentier est très beau, le paysage magnifique. Quelques petites victuailles vers la Lagune et c’est reparti. Le retour est plus en descente, les filles sont toujours devant mais une racine ralentira Léontine qui fera une belle chute de tout son long. Un petit bobo au coude et sur la crête iliaque mais pas plus. Le rythme sera moins soutenue mais en descente c’est pas plus mal. Les nombreux marcheurs félicitent les filles. Nous sommes aussi très fière d’elles car en 3 jours, elles ont parcouru environs 30 km. 14h30,nous allons à l’office de tourisme retrouver Arnaud mais avant de partir, nous prenons tous une douche rapide dans Icidor et allons refaire le plein d’eau. Objectif être au Chili dans 3 jours et faire la cueva de los manos avant. Nous dormirons au bords d’un Rio vers Gobernator. Arnaud nous offre un apéro dînatoire et a acheté aux filles 2 beaux Tee-shirt El Chalten.

Mardi 3 décembre, pendant que nous nous préparons et faisons l’école, Arnaud part en ville en nous laissant son gros sac nous le retrouverons vers les 11h. Nous roulerons jusqu’à la cueva de los manos. Pour y accéder il y a plus de 35 km de piste, nous croiserons des nandous et des guanacos avec leurs petits. Nous stationnons Icidor sur le seul point Ioverlander possible proche du site. Le point est calme et Arnaud trouve une place pour installer sa tente. Nous descendons jusqu’au site pour prendre quelques renseignements et réservons par la même occasion la visite de 18h. Les peintures rupestres datent de 13 000 ans, se sont des peintures négatives de mains. Le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il y a aussi des peintures de guanacos et de nandous. Il y a différentes couleurs de pigments, les plus anciennes étant rouges, noires ou blanches et les plus récentes vertes et roses. Nous remonterons auprès d’ Icidor pour déguster de bonnes crêpes. Les filles aideront Arnaud à planter sa tente.

Mercredi 4 décembre, nous remontons jusqu’à la ville de Perito Moreno et nous y passerons la nuit. Après quelques courses, Arnaud reprend le stop pour essayer de passer la frontière aujourd’hui. Bonne route à lui et qui sait nos chemins se recroiseront peut-être. Nous profiterons du wifi de la place pour passer quelques appels. Donner des nouvelles et prévenir que nous allons bientôt commencer la belle carretera australe et donc être beaucoup moins connecté.


5 réflexions sur “En marche les Smile

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s