En mode convoi

Lundi 13 avril 2020, c’est aujourd’hui que débute notre convoi pour rejoindre Lima. Le réveil sonne à 5h mais je suis déjà réveillée. Philippe le Batman de Los Organos vient nous dire aurevoir, nous lui donnons le dessin que les filles lui ont préparé la veille car elles dorment encore. Nous sommes tous un peu dans l’émotion et le remercions pour son accueil, sa disponibilité et ses conseils. Bien entendu, il sera le bienvenu chez nous si un jour il vient en France. Nous allons faire le plein d’eau pour la dernière fois auprès de la police de la route puis direction la station service. Nous attendons Thomas et Justine, qui avaient été confiné 50 km plus au nord, pour débuter le convoi. Nous connaissons tous la route, premier objectif Chiclayo à 400km. Claire nous a préparé de succulents pancakes que nous dégustons en route comme petit-déjeuner. Cette première journée c’est très bien passée car nous arrivons à 13h30 à notre objectif. Nous aurions pu rouler plus mais c’est la ville étape qui est inscrite sur notre autorisation de circuler. Nous avons eu besoin de montrer ce papier qu’une seule fois car les barrages de police ne se font qu’aux entrées des villes et nous sommes à chaque fois passés à leur périphérie. Notre bivouac sera une station essence. Nous installons les camping-cars en U et mangeons tous ensemble. Les filles jouent avec Hooli et Uyuni.

Mardi 14 avril 2020, le départ se fait tôt. Aujourd’hui, nous récupérons 2 jeunes voyageurs en solo. Tout d’abord Thomas et Justine vont récupérer Charles qui est confiné à 5 min de notre bivouac. Quelques kilomètres plus loin, c’est Pierre-Louis qui est pris en charge dans Icidor. En cours de route un cinquième véhicule,  composé de Quentin et Marie des Picard on the road, se joint au convoi et nous sommes au complet jusqu’à Lima. Même objectif qu’hier en espérant ne pas être arrêté sans cesse par des barrages. La route se passe bien nous apprenons à connaître Pierre-Louis et inversement. Notre arrêt pour la journée sera l’hôtel que nos 2 jeunes voyageurs ont réservé pour la nuit. Comme la veille, nous arrivons bien avant l’heure du couvre feu qui dans cette région du Pérou est à 18h. Thomas amènent nos 2 compatriotes à l’entrée de la ville car il n’a pas le droit d’aller plus loin mais attend d’être sûr qu’ils sont bien installés avant de nous rejoindre. Le peu d’habitants présents devant cette station service n’arrête pas de nous observer. Donc, nous installons les 4 véhicules pour être un peu à l’abri des regards et pour que nous puissions manger tous ensemble. Thomas revient avec les 2 garçons car malgré la confirmation de réservation, l’hôtel est fermé. Nous décidons tous ensemble de rouler encore quelques kilomètres, cela nous permettra d’arriver plus tôt demain à Lima et d’avoir plus de temps pour garer les camping-cars au storage. Nous ferons presque 100 km de plus et nous aurons parcouru aujourd’hui 480 km. L’avantage de rouler en convoi est que seulement les 2 premiers véhicules sont arrêtés et en expliquant notre situation, ils  permettent à tout le convoi d’avancer. Notre bivouac de la nuit se fera dans un parking pour poids lourds payant. Nous installons les véhicules en cercle et nous remplissons 2 gros sacs poubelles de bouteilles, canettes et autres détritus. Quentin et Marie mettent à la disposition de Charles et Pierre-Louis leur tente pour cette nuit. Nous apprenons à nous connaître un peu plus tout au long de ce repas partagé et allons tous au lit car demain la dernière journée de route nous attend.

Mercredi 15 avril 2020, réveil à 6h, on déjeune très rapidement avec Seb, les filles dorment encore. Nous levons tous le camp à 6h30. Hooli et Uyuni se sont bien dégourdi les pattes avant cette nouvelle journée de route. Tout le monde reprend sa place et c’est parti. Les filles ne mettent pas longtemps à se réveiller, tout en roulant elles prennent leur petit déjeuner et je range les dernières affaires dans les valises … Sur la route Marie et Quentin quittent le convoi pour rallier le port de Lima. Ils vont pourvoir mettre leur van dans un container. Icidor et les 3 autres véhicules prennent la direction  du Selena, notre hôtel, en attendant notre vol de rapatriement. Nous arrivons tous à nous garer devant l’hôtel en début d’après-midi. Nous sortons toutes nos valises, faisons le tour une dernière fois pour ne rien oublier. Puis une fois tous enregistrés, nous rejoignons le 5ème étages où se trouve nos 2 chambres. Par la fenêtre, nous regardons Icidor s’éloigner, une grosse pincée au cœur car nous ne savons pas quand on le retrouvera. Adrien, Gauthier, Thomas et Seb vont garer nos chers véhicules à 35 km de l’hôtel chez Carlos. Ils les protègent avec une bache, débranchent les batteries et les prennent en photos pour la Sunat. Ils seront de retour via un Uber juste avant le couvre-feu de 18h. Nous sommes toujours en relation avec la colonel qui nous a permis de rejoindre Lima et l’informons que nous sommes bien arrivés  et que nos véhicules sont au storage.


Une réflexion sur “En mode convoi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s