Retour au Pérou

Mercredi 25 août 2021, je me réveille tôt, c’est le grand départ aujourd’hui. Nous avons reçu en début de soirée hier nos résultats de test PCR et ils sont négatifs. Gros soulagement, on va pouvoir les imprimer ainsi que nos déclarations sanitaire pour notre transit en Espagne. Même si  nous les avons en numérique sur le téléphone on préfère jouer la sécurité. Mieux vaut en avoir plus que nécessaire. Les valises sont bouclées, celles en cabines sont vérifiées et même quelques bricoles sont rajoutées. Nous sommes bien chargés, tous les vêtements des filles qui sont dans Icidor seront soit trop petits, soit trop grands. Nous avons aussi tous les guides de voyages et aussi le livres d’école pour le Ce1 er le Cm2. En 2019, nous avions mis beaucoup d’affaires dans Icidor.

Le départ pour l’aéroport se fait à 14h30 précise. Deux voitures sont nécessaires, Seb conduit notre voiture avec mes parents et Eléonore à bord. Léontine et moi sommes conduit avec toutes les valises par mon oncle Philippe. Une fois à l’aéroport nous allons enregistrer nos bagages en soute, on nous demande nos passeports pour éditer nos billets, nos résultats de test PCR mais aussi nos déclarations sanitaire pour le Pérou. Mince on pensait les remplir pendant nos 5h d’attente à Madrid. On se met sur le côté et une fois complété, l’hôtesse de l’air au sol le regarde à peine. Ça valait bien le coup, de le remplir maintenant. Bref, pendant se temps, les filles vont goûter. Les valises partent en soute, on les retrouvera à Lima. C’est maintenant l’heure des aurevoirs, ils sont plus émouvant que la première fois, se qui nous réconforte c’est que le temps passe vite.

Nous partons avec 30 min de retard pour Madrid et l’avion est tout petit. Les filles sont déçues, il n’y a pas d’écran !! Alors, elles s’occupent en dessinant sur le bloc que leur a donné Gran-mi et puis 1h30 de vol ça passe vite.

Arrivée à Madrid, on est juste chargé de nos bagages à main et s’est suffisant. Il va falloir attendre jusqu’à 1h20 pour notre vol. Pour patienter on va manger et qu’on choisi les filles… un fast-food !  Même en prenant notre temps il n’est que 21h30. Maintenant direction le terminal 4S par une navette. Notre porte d’embarquement n’est pas encore affichée. Nous nous installons sur des bancs et les filles font des allers-retours sur les tapis roulants, joue à un jeu … Le plus important ne pas s’endormir.

0h50 nous faisons la queue pour embarquer. On nous contrôle nos tests Pcr et on nous demande de mettre nos 2 masques pour embarquer. C’est la consigne au Pérou,  le port du double masque ou masque plus une visière. Nous sommes au fond de l’avion. Seb est séparé de nous par le couloir, je m’installe entre les filles. Elles prennent rapidement possession de leur écran. Mais la fatigue est grande, je tiens éveillé Éléonore pour le plateau repas qui arrive dans l’allée. Au menu pasta tomate, jus de pomme et un petit chocolat avec une petite brioche. Une fois débarrassé, les filles ne mettent pas longtemps à s’endormir. Une la tête sur mes jambes et l’autre sur mon épaule, j’ai juste le temps de me choisir un film et je ne bouge plus. Eléonore est la première à se réveiller du coup Léontine peut se coucher un peu plus sur moi, ça lui permet de dormir peu plus correctement une bonne 1/2 heure. Il est l’heure du petit-déjeuner, un petit sandwich jambon et fromage, un yaourt. L’avion commence ça descente sur Lima, il est 5h30 et le jour est en train de se lever.

Nous quittons nos sièges vers les derniers et nous dirigeons vers le bureau de l’immigration. Juste avant les filles se font contrôler la température (c’est bon) et avec Seb passons vers des caméras thermique. Mince, je suis pointée du doigt, ma photo est entourée de rouge. Je suis à 37°6 ( c’est pas de la fièvre ça !!!), je repasse tranquillement et c’est OK 36°8 et une bonne suée froide. Le douanier nous demande nos passeports, notre billet d’avion et la déclaration sanitaire ( il n’en regardera finalement qu’une seule). Puisque nous sommes déjà venu au Pérou,  les formalités sont plus rapides. Il reprend juste les photos des filles car elles ont grandi. Maintenant, on part récupérer nos valises. Le compte est bon, nous sommes invités à sortir de l’aéroport. Juste le temps de récupèrer du WiFi pour commander un Uber et nous voilà dehors. Le temps est gris et la température avoisine les 15°C, il est 6h45. L’application fait des siennes donc nous négocions un taxi pour Chaclacayo. Petit SMS à Carlos pour le prévenir que nous arrivons chez lui vers les 8h. Les valises sont chargées, il n’en fallait pas plus. Nous prenons la Panaméricaine et nos souvenirs de la conduite péruvienne reviennent vite. Des coups de Klaxon sans arrêt, des routes en mauvais état et beaucoup de circulation. Nous questionnons notre chauffeur sur la situation sanitaire, il nous informe que le virus régresse un peu, que la vaccination est lente car les personnes boycottent le vaccin chinois et préfère recevoir le Pfizer. Les filles s’endorment dans le taxi et nous arrivons au storage chez Carlos à 9h.

Tout le monde est tout ému de se retrouver devant Icidor. Il est vraiment tout sale car il y a énormément de poussière à Chaclacayo.  Carlos nous donne les clés et Seb rebranche la batterie et déplace Icidor sur le gazon. Ça fait bizarre de le voir rouler. Maintenant, on ouvre la partie cabine et on inspecte tout. Pas d’humidité que de la poussière. On sort les matelas pour les aérer et on attaque le ménage. Objectif pourvoir dormir et manger ce soir dans du propre. Nous avons des WC, un point d’eau à disposition et nous pouvons brancher le camping-car. Pas besoin de gaz en urgences, il en reste suffisamment pour la cuisine. Vers les 11h, Seb part retirer des Soles et acheter de quoi manger. Il rentre KO, entre la fatigue du décalage horaire, la chaleur et il est bien chargé. Les filles m’aident à laver la vaisselle et je continue à astiquer. Repas à 12h30 puis on reprend. Les filles s’occupent de leur casier et retrouvent leurs jeux et souvenirs. La journée sera passée vite car dès 17h30 le soleil se cache derrière la montagne et la fraîcheur se fait vite sentir. Nous sommes tous les 4 très fatigués et on se couchera à 19h30 !!

Cette première nuit sera un peu bruyante car il y a beaucoup de circulation et il faut se réhabituer au fait que dès que l’un de nous se tourne dans son lit, tout le camping-car bouge ! Enfin  on se lève à 6h30, petit à petit on va se décaler. Après le petit-déjeuner, on reprend le ménage. Seb frotte Icidor et c’est pas une mince affaire. Les filles s’occupent bien et on fait des pauses lecture, jeux tous ensemble … Seb voit avec Carlos pour programmer la vidange et quelques bricoles à réparer. Il faudra juste acheter l’huile car il nous reste des filtres à huile, à gazoil et à air.

En même temps que le ménage, on entame l’administratif et c’est pas une mince affaire. On prend contact avec différentes autorités péruvienne et surtout on attend leur réponse.

Jeudi 2 septembre, une semaine que nous sommes là et c’est la rentrée scolaire. Léontine débute le Cm2 avec le maître Sébastien en mathématiques et Eléonore découvre sa première leçon de français de Ce1 avec maîtresse Mylène. Cette année, il y aura 2 professeurs. Je m’occupe du français et de l’histoire/géographie et Seb des matières scientifiques et tout le monde est content de cette organisation.

On passe le temps entre jeux de sociétés, parties de Molky, trottinettes pour les filles. Quelques courses dans une petite échoppe non loin pour sortir et les journées sont finies. La fraîcheur et la nuit tombent vite. On ne se couche vraiment  pas tard tous les soirs. Nous faisons aussi très souvent des allers-retours pour récupérer du WiFi près de l’atelier de Carlos pour avoir des informations sur l’avancement de nos démarches administratives et surtout pour leur faire des piqûres de rappel.


8 réflexions sur “Retour au Pérou

  1. Merci de reprendre le blog…. On va pouvoir suivre notre feuilleton télévisé, cela nous manquait….
    Merci pour toutes ces bonnes nouvelles, d’abord d’avoir pu retrouver ICIDOR poussiéreux mais toujours présent….Eliane m’a dit hier soir que vous pouvez quitter le Pérou et rejoindre l’Equateur…Donc on va suivre votre périple… Super les fillettes d’avoir repris l’école… Ici pour nous tout va bien…Dimanche dernier on était à la maison pour les 37 ans de Fanny. Hier soir AG du théâtre et oui on va essayer de repartir… Aujourd’hui beau temps on profite pour travailler dehors…. Bisous à vous tous et bon voyage…

    J'aime

  2. Bravo Icidor, t’as su rester en forme pendant cette longue attente…
    Je vois que les matières scientifiques sont plus du côté de nos chers époux !!
    J’aurais choisi les mêmes matières que toi Mymy Pinson 😉
    Ici, tout va bien… le retour à l’école, à nos agences respectives…
    Dans l’attente de vous revoir prendre la route, on vous fait un gros bisou !
    La Team Recan’s de La Versanne

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s