Du garage au … garage

Mardi 19 octobre 2021, nous allons à Bogota  non pas pour visiter la capitale de le Colombie mais nous allons au garage. Nous avons prévenu le garagiste de notre arrivée et il nous attend. La circulation dans Bogota est dense, nous arrivons vers les 15h. Daniel, le patron a fait de la place pour Icidor. Nous nous garons au fond. Seb lui explique notre problème de voyant et en connectant sa valise de diagnostic il y a plusieurs défauts qui s’affichent. Il nous annonce qu’il débutera demain matin. Il nous informe que nous pouvons  rester dormir dans Icidor, utiliser les toilettes du garage et il nous donne aussi accès à son Wi-Fi. Nous serons en sécurité et seuls dans le garage de 20h à 7h30 environ. Cela nous arrange bien d’avoir l’autorisation de rester.  C’est une première pour nous, lors de notre précédent voyage, nous n’avions jamais eu besoin de laisser le camping-car dans un garage. C’est un peu la fête alors on fait une soirée crêpes.

Mercredi 20 octobre, on se hâte de se préparer. Je fais l’école seule pendant que Seb  va aux nouvelles pour la prise en charge d’Icidor. Le boîtier papillon et la vanne EGR sont démontés. Nous serions en France le boîtier serai changé car il est vraiment encrassé, mais nous sommes en Colombie et Daniel nous dit qu’il va la nettoyer et la remonter. Après plus de renseignements, il nous dit aussi qu’il n’y a pas cette pièce en Colombie. Mais il est assez confiant. Seb lui demande aussi de changer notre suspension droite car celle-ci fuie. La commande est passée et les pièces seront reçues demain. Puisque plus grand chose seront réalisées sur Icidor aujourd’hui, nous voulons nous rendre au centre ville de Bogota pour visiter mais Daniel nous le déconseille car  nous ne serons jamais rentré avant la nuit. Il est préférable de s’y rendre demain matin pour visiter et rentrer dans l’après-midi. Il donne à Seb pleins de conseils pour notre sécurité (ne pas sortir le portefeuille directement mais avoir de l’argent dans ses poches, le sac à dos à l’avant, pas d’appareil photo et attention au téléphone….). Bref il va falloir être vigilant. Puisque nous avons du temps, nous réservons bateau pour qu’Icidor aille au Panama. Et oui il n’y a que la jungle entre la Colombie et le Panama. Nous réserverons plus tard notre vol.

Jeudi 21 octobre, après l’école nous nous préparons pour aller visiter le centre de Bogota. Nous nous rendons jusqu’à la station de bus et prenons le temps de regarder notre trajet. Le carte du réseau est simple mais leurs arrêts et horaires sont plus complexes. Bref au bout d’un petit moment on est dans le bus. Il y a beaucoup de monde donc le trajet se fait debout et pour 30 min. Nous terminerons à pied jusqu’à musée de l’or. Nous avons la bonne surprise de constater qu’il est gratuit. C’est Léontine qui prend les photos. Le musée est très beau et les objets en or sont présentés selon des thématiques. Après cela nous flanons un peu dans le centre mais la ville n’est pas très belle et il y a beaucoup de mendicité. Nous allons manger dans un restaurant et comme beaucoup il se situe au sous-sol. La déco est sympa et l’hamburger des filles est bien apprécié. Après s’être restauré nous décidons de retourner au garage car personne n’est très fan du centre-ville. Au garage, la réparation de l’arrière que nous avions accroché au Pérou lors du premier voyage est réparer avec de la fibre de verre et les suspensions sont arrivées et les anciennes sont enlevées. . Ça nous fait bizarre de voir Icidor tout démonté.

Vendredi 22 octobre, Daniel remonte aujourd’hui le boîtier papillon et espère que le nettoyage aura suffit sinon nous serons obligés de commander la pièce en France. Au  premier essai le voyant est toujours allumé alors il redémonte et nettoie la partie commande de la vanne où il y avait de l’oxydation. Le deuxième essai est le bon, nous sommes tous soulagés. Pendant ce temps, les filles ont sorti leur boite de Lego, nous avons souhaité l’anniversaire de Grandmi en visio… La journée est vite passée et nous trouvons nos filles super cool.

Samedi 23 octobre, aujourd’hui il reste un dernier point à reviser : la partie électronique. Nos clignotants ne fonctionnent pas correctement lorsqu’il pleut et notre chauffage route ne fonctionne plus. Daniel teste les fusibles, un seul de grillé. Mais lorsqu’il rebranche le tout, il nous fait une grosse frayeur, plus rien fonctionne correctement. Après 2 heures de recherches intenses, il se rend compte qu’il a mal rebrancher les phares !! Maintenant, il est trop tard pour partir, il viendra nous ouvrir le garage demain !!  On range Icidor, fait le plein d’eau ça sera du temps de gagné pour le départ demain.

Dimanche 24 octobre, lever de bonne heure, Daniel est là à 7h45, Seb sort Icidor et part retirer avec Daniel car on paye qu’en effectivo ! Maintenant direction un centre commercial pour faire les courses car il y a en besoin. Pas le choix, nous nous garons sur le parking réservé aux livraisons. Il y a déjà les décorations de Noël !! Pour ranger les courses, c’est chacun à son poste et à la chaîne. Tout est à sa place, maintenant on roule vers Nemocon et sa mine de sel. Il y a de la circulation jusqu’à la sorti de Bogota. La route penche un peu mais Seb a quand même bien besoin de rectifier son volant et puis quand nous quittons l’axe principal et empruntons la route pour Nemocon (qui est en moins bon état), nous entendons par moment un bruit de « frottement » du côté du conducteur. Nous décidons de visiter la mine cet après-midi et demain retour au garage. Puisque nous sommes dimanche, il y a beaucoup de monde et la visite se fait avec un grand groupe. La visite commence par un petit musée puis nous sommes équipés d’une Charlotte, d’un casque et nous descendons dans la mine. C’est dans celle-ci qu’a été tourné une partie du  film « Les 33  » qui relate l’histoire des mineurs Chiliens qui se sont retrouvés ensevelis. Il y a aussi une chapelle et surtout un jeu de miroir entre l’eau et la mine. C’est très beau.

Lundi 25 octobre, nous retournons au garage, notre message d’hier a été vu donc ils sont au courant qu’on revient !! En espérant ne pas y rester. Daniel est absent, c’est donc son bras droit qui monte dans Icidor pour entendre le « bruit » en faisant le tour de quelques quadras. Icidor reprend sa place dans le garage et l’inspection commence : la suspension est vérifiée et resserrée de tous les côtés puis on refait un tour et tout est OK. Daniel arrive et après la pause déjeuner nous irons faire régler le parallélisme dans un autre garage. Pour que cela soit plus rapide sur la route, Daniel se met au volant d’Icidor. C’est à ce moment là que nous, les filles, trouvons que Seb conduit très bien. On est secouée et quelques affaires (normalement bien calées) s’échappent. Ce qui fait bien rire les filles. Le parallélisme est vite réalisé et nous reprenons la direction du garage. Pour plus de facilité, Daniel nous quittera sur la route, cette fois nous lui disons aurevoir ! Nous passerons la nuit dans une station service car la nuit ne va pas tarder.


2 réflexions sur “Du garage au … garage

  1. Coucou ! Et bien quelle aventure !!! Il nous en fait Icidor des frayeurs !!
    Nous on avait pas de doute sur la conduite de Seb, plus sur la tienne Mymy !!! mdrrrr lol
    On vous fait de gros bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s