Sur l’île de Tintipan

Mercredi 3 novembre, nous sommes à Tolú. Il nous faut aller au bureau maritime de l’hôtel pour payer afin de finaliser notre réservation mais nous voulons aussi être sûr de pouvoir garer Icidor dans un parking sécurisé. Le bureau est fermé. On envoie un message pour signaler que nous sommes arrivés. Le bureau n’ouvrira qu’à 15h, en attendant Andy arrive pour se rendre compte du gararit d’Icidor et nous guide pour qu’on aille se stationner. Le trajet se fera avec précaution car j’avais débuté la préparation du repas et oui il faut terminer les produits frais avant l’hôtel. Je suis obligée de sortir pour guider Seb pour qu’il puisse prendre une rue car bien entendu une camionnette est garée, se qui nous facilite pas le passage. Nous nous stationnons sur un parking surveillé 24h/24h. On a accès à leur WC c’est parfait. Maintenant, on va faire un petit tour en ville et finaliser notre réservation. On savait que les Colombiens n’était pas ponctuel mais c’est avec 1h30 de retard que le bureau ouvre. Maintenant on finalise le séjour et on pose les dernières questions pour pouvoir compléter nos valises.

Jeudi 4 novembre, on a rendez-vous à 8h30 donc on ne traîne pas au lit. Nous prenons le bateau à 9h pour l’île de Tintipan. La traversée dure 1h, heureusement pour moi la mer est calme donc pas de soucis de mal de mer. Nous sommes accueilli par Cristobal et sa fille Sandy. Notre chambre n’est pas encore prête, nous pouvons déposer nos valises et nous changer car il fait très chaud. Tout le monde est très vite à l’eau enfin surtout Éléonore. 1,2,3 plouf et elle barbote. Nous devons nous partager les masques car ceux acheter la veille pour les filles ne sont pas très étanche vers leur front. Nous sortons de l’eau 30 min avant le déjeuner. Au menu, poisson frit entier, riz à la coco, banane et petite salade accompagné d’un jus bien frais. Nous nous installons face à la mer pour digérer et attendre que notre chambre soit prête pour nous installer. Les clés nous seront remise qu’à 16h et les filles font un peu la tête car la chambre devait être équipée d’un lit superposé et là c’est 2 lits simples. Il y a deux chambres communiquant par la salle de bain. Une fois tout installé, on retourne dans l’eau pendant une heure, sans oublier de se badigeonner de crème car le soleil tape fort. Direction la chambre pour une bonne douche mais ça sera à l’eau froide et sans lumière car l’électricité est présente que de 18h à 8h. Nous ressortons tous pour aller admirer le coucher du soleil depuis le ponton et à 18h45 on nous appelle pour le repas du soir. Nous allons tous nous coucher dans la fraîcheur de la climatisation.

Vendredi 5 novembre, le soleil se lève tôt mais le petit-déjeuner est servi qu’à 8h30 ! Celui-ci est colombien donc en partie salé ! Puis on retourne à l’eau et le snorkeling débute Léontine avec Seb puis Éléonore et moi. Il y a plein de petits poissons, des coraux et grâce à Seb on a pu observer une petite raie. Je ne pensais pas qu’Eléonore sache utiliser le tuba, car jusqu’à maintenant, elle avait quelques appréhensions à mettre sa tête sous l’eau. Juste après le repas de midi, je vais me renseigner auprès de Sandy pour faire la sortie bateau ce soir pour observer le plancton lumineux. La lune est nouvelle donc c’est le bon moment. Je réserve donc pour ce soir après le repas. Retour à l’eau l’après-midi avec observation d’une étoile de mer et encore de beaux poissons. Après le repas du soir, on se prépare pour l’excursion puis à 19h30 on va voir Sandy pour savoir comment ça se passe. Au vue de sa tête, je pense qu’elle nous avait oublier. Quelques instants après, on embarque dans une petite barque. Les filles ne sont pas très rassurées de naviguer de nuit, mais ça ne dure que 5 min. La barque s’arrête près de la mangrove et juste le fait de caresser l’eau, celle-ci s’illumine. Seb est le premier à se mettre à l’eau, puis il sera suivi par Léontine qui prend son courage à 2 mains car il fait vraiment noir. Éléonore n’a pas du tout envie de se baigner et ne me lâche pas la main. Nous écoutons Seb et Léontine nous décrire se qu’ils voient. Les photos sont impossibles, dommage, mais nous apercevons bien le plancton bioluminescent quelque instant dans les cheveux de Léontine lorsqu’elle remonte à la surface. Nous retournons à l’hôtel en observant le beau ciel étoilé.

Samedi 6 novembre, juste avant le petit-déjeuner, la clim de notre chambre rend l’âme. Nous le signalons à Cristobal mais il nous dit qu’il regardera ce soir quand l’électricité reprendra. Sinon aujourd’hui, nous allons faire un peu de kayak, on embarque tous les 4 sur le même. Seb dirige et s’est parti. C’est les filles qui ont le plus pagaillé avec de temps en temps un peu d’aide pour se diriger. Puis retour dans l’eau avant le repas. En tout début d’après-midi, les filles vont dans la chambre pour un petit temps calme de jeux ou de lecture. Avec Seb, nous profitons de la vue à l’ombre des cocotiers. Un jeune couple est installé non loin de nous et nous assistons en direct à une demande en mariage. Quelques minutes plus tard, la jeune femme revient avec un petit paquet pour son compagnon et il découvre qu’il va devenir papa. Je ne peux m’empêcher de verser ma petite larme et de les féliciter. Après toutes ses émotions, nous allons explorer les fonds marins à la recherche de nouvelles espèces de poissons. Le soir venu, sans grande surprise la climatisation n’est pas réparable, nous dormirons qu’avec le ventilateur.

Dimanche 7 novembre, aujourd’hui nous faisons un peu de ping-pong avec les filles entre 2 baignades. Cristobal n’est pas très affecté par le fait qu’on n’est plus de clim et nous sommes obligés d’insister pour avoir une nouvelle chambre. Au début, il nous propose une chambre pas adaptée pour nous 4, il faut encore négocier. Nous aurons accès à la chambre au dessus juste après le repas du soir. Nous profitons du coucher du soleil car c’est notre dernière nuit sur l’île.

Lundi 8 novembre, la nuit fut plus fraîche que la précédente. Aujourd’hui, le ciel est bien couvert et lorsqu’on va prendre notre petit-déjeuner une belle averse débute. Pas de baignade pour notre dernier jour. Seb est invité à une partie de ping-pong pendant que je range un peu les valises. Puis nous faisons connaissance avec un jeune couple originaire de Cali et en vacances. Ils sont très curieux de notre aventure familiale, de notre vie en France. Après le ping-pong, nous faisons une partie de Uno avec une adaptation des règles colombienne et française. Tout le monde file à la douche et c’est le repas de midi. Nous prenons le bateau qui nous ramène à Tolú à 15h. Ces quelques jours de off nous aurons fait du bien car maintenant une grosse étape de notre voyage s’annonce : la préparation d’Icidor pour le shipping.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s