Panama, nous voilà !

Jeudi 18 novembre, le réveil sonne à 5h pour la dernière fois en Colombie. Une grosse journée nous attend car nous prenons 2 vols pour nous rendre au Panama. (Carthagène/Bogota puis Bogota/Panama City) Ce n’est pas très logique mais les 2 vols sont moins onéreux qu’un vol direct. Nous nous préparons et terminons les bagages. Nous libérons le logement et prenons un taxi pour l’aéroport. Notre premier vol est à 8h56, même si nous n’avons pas de bagages en soute à enregistrer nous avons préféré être bien en avance. Présentation des passeports, des pré-enregistrements du vol et des Qr code sanitaire. L’hôtesse de l’air au sol, nous demande le check-mi de sortie de la Colombie et notre preuve de sortie du Panama (normalement c’est des billets d’avion). Je rempli les formulaires en ligne pendant que Seb explique que nous sortirons du Panama par la frontière terrestre car nous sommes en camping-car. Elle comprend la situation et nous demande des justificatifs. On lui donne les papiers que Yair nous a fourni lors de la dépose d’Icidor. Pour elle, tout semble en ordre, elle nous édite les billets et nous pouvons passer au contrôle. J’avais bien pensé à ne pas prendre le coupe-ongles et des contenants supérieurs à 100ml, mais j’avais occulté la trousse d’école avec 2 paires de ciseaux et le compas. Finalement, seul les ciseaux de Léontine sont confisqués, j’espère pouvoir en retrouver un pour gaucher. Maintenant, il ne reste pas longtemps à attendre avant d’embarquer. Le vol est vraiment rapide, on a l’impression que l’avion amorce déjà sa descente alors qu’on vient juste d’avoir l’autorisation de se décrocher. Nous voilà à Bogota avec une escale d’un peu moins de 4h. A midi c’est pizza puis nous allons attendre près de notre porte d’embarquement. Seb va faire changer les pesos colombiens qu’il nous reste en USDollars car le Panama a pour monnaie le Balboa mais seulement en pièces sinon c’est des billets américains. Alors que nous attendons Seb entend une annonce nous concernant. La douane panaméenne n’accepte pas les papiers d’Icidor comme preuve de sortie de leur pays. Nous devons alors prendre les billets d’avion. Nous faisons donc une réservation sur un site où nous pouvons annuler nos billets sans frais dans les 24h. Ceux les moins chers sont pour le Costa Rica et le 25 décembre. L’hôtesse peut valider notre second vol. Nous commençons à embarquer 1h avant le vol, nous ne choisissons pas la bonne file pour passer car la personne vérifiant les billets, les Qrcode et les passeports n’est vraiment pas aimable. Elle n’hésite pas à laisser de côté des passagers n’ayant pas tout leur documents à la mains sans explication, une petite formation sur la communication lui ferai le plus grand bien ! Le vol pour Panama City est aussi rapide que le précédent et à 16h30 nous atterrissons. Direction la douane pour notre entrée au Panama. Avec Seb, nous sommes pris en photo et nos empreintes sont enregistrer et pour la date de sortie nous donnons le 25 décembre par rapport à nos billets d’avions ! Maintenant, on prend un Uber pour notre logement qui se trouve dans le quartier Bella vista. Nous avons réserver une chambre et la cuisine et les sanitaires sont en communs. Une fois installé, nous allons faire des petites courses pour le dîner et le petit-déjeuner de demain. Pendant le dîner Éléonore perd son incisive.

Vendredi 19 novembre, nous avons très bien dormi et la petite souris est bien passée. Après le petit-déjeuner, on va faire de plus importantes courses car au petit supermarché, les prix sont plus importants et ça nous change de la Colombie. De retour, pendant que les filles et Seb s’essayent aux fléchettes et que je fais le repas, j’en profite pour appeler la dernière copine de papotage. Une énorme averse tombe en même temps que nous discutons. La météo est différente ici, il fait chaud et très humide. Nous prenons des nouvelles d’Icidor qui est bien arrivé au port de Colon mais nous devons attendre que les papiers soit transmis de Colombie et puisque c’est le week-end on verra lundi. Nous allons nous promener sur la cinta costeria en fin d’après-midi, c’est très  agréable et il est facile de se déplacer à pieds, en trottinette, en roller ou à vélo.
Nous rentrons à la tombée de la nuit et pouvons observer la pleine lune entre les buildings.

Samedi 20 novembre, aujourd’hui nous partons tôt visiter le quartier Casco Viejo c’est le quartier le plus historique de la ville avec ses maisons coloniales rénovées. Nous flânons de place en place et entrons dans les boutiques artisanales. Nous trouvons le drapeau du Panama en sticker pour le coller sur Icidor. Nous allons jusqu’à la plaza de Francia où se trouve l’ambassade de France. On y croise un groupe de français en séminaire et tous sont curieux de notre aventure familiale. Nous retournons à l’auberge de jeunesse pour déjeuner et se mettre au frais. En fin d’après-midi,nous allons au pied de la tour vis ou Tornillo. Nous entrons dans un centre commercial pour admirer depuis leur terrasse la ville qui s’illumine petit à petit.

Dimanche 21 novembre, nous allons au biomuseo en tout début d’après-midi. Il nous permet de comprendre la création géologique du Panama et comment il a surgit pour unir les deux continents et séparer en deux un océan. On peut aussi y voir des sculptures géantes des différentes espèces animales et leur migration du nord au sud du continent américain. Le visite se fait au rythme de l’audioguide en français. Il y a des explications sur les tremblements de terre et on en sautant devant un sismographe on a le tracé qui apparaît. Puis nous voyons deux beaux aquariums avec les poissons du pacifique et le second des caraïbes. Nous terminons la visite par un petit tour dans le jardin botanique du musée.

Lundi 22 novembre, nous sommes en contact avec Boris pour récupérer notre camping-car. Puisque le port se trouve à Colon, nous lui stipulons que nous serons tous les 4 et avec tout nos bagages. Le rendez-vous est pris pour 11 h vers son bureau. Avant d’aller visiter le parc naturel Métropolitain, qui se trouve à 5 km de l’auberge, nous achetons une carte sim local. C’est plus simple qu’en Colombie ou au Pérou, il n’y a pas besoin de s’enregistrer, elle fonctionne de suite. Le parc nous permet d’être dans une véritable forêt tropicale. Nous nous sommes tous bien imprégnés de répulsif contre les moustiques et avons mis des pantalons. Nous faisons une belle balade qui nous permet d’observer des coatis (l’un des premiers animaux que nous avions rencontrés a Iguazu lors de notre premier voyage ), de beaux oiseaux mais pas de paresseux, la forêt est très étendue. Du mirador, nous avons une belle vue sur la ville, ses grattes-ciel et le canal. En rentrant à l’auberge, nous profitons des douches chaudes (ça faisait longtemps), de la machine à laver et du sèche-linge (tout sera propre) et nous commençons à faire les bagages. Nous allons une nouvelle fois sur la cinta costera pour que les filles jouent et nous mangeons un bon hot-dog. Nous avons tous hâte d’être à demain pour retrouver Icidor.

Mardi 23 novembre, le réveil sonne et on ne traîne pas. Nous avons pris la décision de nous rendre à Colon en Uber, le prix est plus important qu’en bus mais c’est beaucoup plus simple. Le trajet est d’une heure trente et il pleut énormément. On est à l’heure, on attend Boris qui nous conduira vers un bureau de douane où il entrera avec le passeport de Seb et la carte grise sans plus d’explication. On attend plus d’une heure debout mais sans pluie,c’est déjà ça. Il ressort en nous expliquant qu’il a perdu un peu de temps car dans les bureaux, ils ne trouvaient pas la marque Laika sur leur ordinateur. Boris, au lieu de venir nous demander, à fait mettre Audi et à fait ajouter un commentaire en annexe. Il est vrai que sur la carte grise, la marque est Laika et le modèle ecovip, rien ne stipule que c’est un porteur Fiat. On sera en camping-car Audi au Panama ! Nous montons tous dans la voiture de Boris et allons au port. Une fois encore, notre ami n’est pas très bavard, il fait sortir Seb et lui dit de se diriger vers l’entrée et nous les filles nous restons dans sa voiture pour attendre. On aperçoit d’où on est stationné Icidor au loin, il est bien là ! Puis soudain, on le voit se déplacer et faire demi-tour. Après un bon moment, vers l’entrée du port, j’aperçois Seb. Je vais à sa rencontre et j’apprends qu’il n’est pas rentré dans le port, seul Boris a pu pénétré à l’intérieur. Heureusement, quelques instants plus tard Seb accède au port et est conduit à Icidor. Un agent des douanes lui demande de vérifier si tout est en ordre pour lui. Les scellés sont indemne et à l’intérieur tout est en ordre. Seb ouvre la grande soute et tout lui paraît en place, il peut sortir Icidor du port. Boris nous remet notre TIP et notre assurance. Heureusement, Seb vérifie toujours les papiers et l’assurance est pour une motobylette. OK, on chipote, motobylette et camping-car c’est presque pareil, non ? Il nous enverra la nouvelle assurance dès ce soir. Les Smile sont de nouveau réunis ! Une bonne chose de faite, nous nous sentons soulagés. Le shipping c’est quand même super stressant. Il est quand même presque 15h, on mange sur le pouce et on va faire le plein d’essence, quelques courses et nous demandons l’autorisation de dormir sur le parking d’un centre commercial au vigile. On décide, de faire la chaîne pour vider la grande soute, Éléonore pourra dormir dans son lit ce soir. Les affaires sont remises à leur place. Nous sommes bien fatigués de cette journée et allons manger dans une grande chaîne spécialisée dans le poulet.


Une réflexion sur “Panama, nous voilà !

  1. Et bien bravo à vous pour votre entrée au Panama….Pour nous tout va bien, le temps n’est pas folichon froid pluie et même neige….Nous préparons les fêtes de Noel…Cette année c’est à la maison avec FANNY ET REGIS Alexandre et PAULINE plus les petits….je n’ai pas encore fait le sapin parce que comme c’est un naturel j’attends la mi décembre pour le mettre, par rapport au chauffage, sinon il baisse de l’aile avant la fin de l’année… Mamie sera chez ELIANE et DEDE avec la famille RECANATI et ils viendront prendre le dessert avec nous pour que l’on puisse se retrouver… Le vendredi 24 on est chez Pauline et Alexandre à Pouilly. On v a essayer de manger light. Pour le réveillon on part avec des copains à SERRE CHEVALIER du 27.12 au 2.01.2022. J’espère que l’on pourra partir on attends lundi 6 pour les décisions gouvernementales par rapport au COVID qui refait parler de lui. Nous devons être vaccinés pour la 3ème dose mi-janvier. Nous vous souhaitons une bonne continuation pour votre voyage…profitez de la chaleur……. J’esjpère que l’on pourra se voir en visio le jour de Noel comme on avait fait il y a déjà 2 ans…. Prenez soin de vous mes petits et à bientôt sur le blog ou par message. BISOUS BISOUS;

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s