Retour en Argentine et des rencontres

Notre passage de la Bolivie à l’Argentine a été très simple et très rapide. Est-ce parce que nous étions un dimanche ? Nous ne roulons pas très longtemps après Villazon pour bivouaquer. Il nous restait quelques pesos Argentin de notre séjour précédent donc pas d’urgence. Le seul impératif est de remplir le frigo. Nous devons aussi être à Humahuaca demain car nous devons potentiellement rencontrer la famille Impact à 5. Nous avons échangé quelques messages et on devrait se croiser car ils remontent en Bolivie. Depuis quelques temps notre chauffage ne fonctionne plus très bien, ainsi que notre four et notre frigo. Seb se penche sérieusement sur la question durant les heures d’école. Il commence par changer le filtre à gaz (et pas pour rien !!!), il regarde très sérieusement la « chaudière « , enlève la poussière mais avant de tout démonter (car il faut tout démonter pour pouvoir accéder correctement aux différents éléments susceptibles d’être défectueux ) il s’occupe de la bouteille de gaz. C’est une bouteille d’Argentine remplie en Bolivie. A t-elle été remplie qu’avec un gaz qui ne supporte pas le froid ? Lorsqu’il l’ouvre en pleine nature le gaz qui s’en échappe n’est pas très puissant du coup pas assez de pression pour alimenter correctement tous nos équipements. Et lorsqu’il met la bouteille à l’envers, alors là étonnement général l’odeur qui s’en échappe n’est pas celle du gaz. On se regarde tous les deux, on n’ose pas identifier cette odeur tellement elle semble impossible. C’est Léontine qui nous dit:  » ça sent l’essence non ?  » Stop, on range cette bouteille au fond et on branche notre bouteille française et là tout se remet à fonctionner correctement. Le top avec l’Argentine c’est qu’il ne remplisse pas les bouteilles mais les échanges !!! On verra dans la prochaine ville pour faire l’échange. Avant de repartir, je coupe les cheveux de Seb, non sans stress, je suis contente du résultat et Seb aussi c’est l’essentiel. Nous prenons la route direction Humahuaca nous nous ne ferons pas la route seul. Nous nous arrêtons pour prendre nos premiers auto-stoppeurs. C’est un jeune couple, lui est colombien et elle d’Argentine et ils habitent au Pérou. Ils se rendent aussi à Humahuaca. C’est très sympa d’échanger avec eux, avec un mélange d’espagnol et d’anglais mais on y arrive. Arrivée à Humahuaca nous recevons un message de la famille Impact à 5. Ils nous informent qu’ils sont en route pour la montagne aux 14 couleurs. Avant de gravir la montagne nous devons faire des courses mais malheureusement nous avions oublié que de 13h à 17h voire 17h30 c’est l’heure de la sieste. Nous avons aussi changer d’heure depuis la Bolivie, 5 heures de décalage avec la France. Nous nous contentons d’une petite épicerie pour acheter le strict nécessaire. Nous regardons l’itinéraire pour rejoindre la route pour admirer la montagne aux 14 couleurs et il n’y en a qu’une possible donc nous croiserons obligatoirement la famille française. Les filles sont surexcitées de rencontrer de nouveaux copains. Nous roulons et désespérons de les croiser car la nuit n’est pas si loin. Puis nous croisons un combi qui nous salut et s’arrête. C’est un jeune couple de français qui en rigolant nous dit que la route est rempli de français. Ils ont vu les Impact à 5 qui redescendent. Nous apercevons leur camping-car au loin dans la descente,nous nous arrêtons et les attendons. La famille Impact a 5 comme leur nom de voyageur l’indique, est composé de 5 personnes.  Les 2 garçons ( Tim et Clément) ont 9 et 7ans et Camille à 5 ans. Nous redescendons un peu la route pour bivouaquer tous ensemble. Le repas du soir se fera dans Icidor. Remi et Marylène nous racontent leur début d’aventure qui a débutée il y a un peu moins d’un mois au départ de Santiago pendant que les enfants jouent dans les « chambres des filles ».

Mercredi 21 août, après un petit déjeuner rapide et oui il faut retrouver les copains pour jouer. « Les filles ont ne fait pas école aujourd’hui ?? »  Réponse des filles en cœur : » ils ne font pas l’école les copains !!  » Correction, il ne font pas encore l’école !!! Pendant que tous les enfants se mettent à jouer aux incas, les parents sortent leurs cartes routières et échangeons sur nos différents itinéraires, bivouacs. Puis je recharge la liseuse de nouveaux romans et partage mes fichiers scolaires de Gs et Ce2. Il est déjà l’heure de manger, nous partageons nos repas le long d’une belle tablée. Puis Remi sort son drone pour immortaliser la rencontre de nos 2 familles et c’est déjà l’heure des aurevoirs. Les enfants écrivent dans notre livre d’or et inversement. Les impact à 5 filent vers la Bolivie pendant que nous allons découvrir la montagne aux 14 couleurs. Nous leur souhaitons bonne route et au plaisir de se revoir.

La montagne aux 14 couleurs est magnifique notre fidèle Icidor nous monte à plus de 4300m d’altitude. Le panorama est splendide, nous effectuons une belle descente pour l’admirer de plus prêt.  Nous profitons de la belle luminosité. Les filles essayent de retrouver les 14 couleurs mais ce n’est pas évident il y a des nuances. La remontée se fera sans rechigner et en duo. Éléonore et Seb prennent le parti de monter plus vite mais ils s’octroient des petites pauses, alors qu’avec Léontine nous marchons plus tranquillement mais d’un trait. Nous enregistrons dans notre tête cette belle vue avant de redescendre vers Tilcara.

Arrivé à Tilcara nous nous rendons à notre bivouac un peu excentré du centre ville et nous nous garons près d’un fourgon aménagé FRANÇAIS. Nous nous saluons et très rapidement ils nous demandent si nous sommes la famille Smile !?! Les impact à 5 ont échangé avec eux via Facebook. Nous nous rendons compte que nous allons effectuer pratiquement le même itineraire qu’eux jusqu’à Cafayate. Le coucher ne se fera pas tard car la journée a été longue et la nuit dernière courte. Après le petit-déjeuner et l’école nous nous rendons au marché. Nous y déposons notre voisin de bivouac Gauthier qui doit lui aussi faire quelques courses. Au marché nous faisons le plein de légumes et de fruits et complétons par des courses dans une épicerie. Puis direction Purmamarca pour cette fois voir la montagne aux 7 couleurs.

Arrivée à Purmamarca, nous nous rendons sur la place centrale qui est entourée d’un marché artisanal et il y a des jeux !! Les filles se défoulent et nous flanons autour des différents stands multicolores. 17h30, quelques vendeurs de tortillas s’installent, ça sent bon nous allons nous garer un peu plus loin du centre ville et nous descendrons plus tard acheter notre repas du soir. Une fois à notre point ioverlander nous retrouvons le camion de Claire et Gauthier et leur chienne Hooli. Comme nous leur repas du soir est tortilla !! Les garçons se chargent d’aller les acheter pendant que nous faisons plus ample connaissance avec Claire dans Icidor. Les garçons reviennent bredouillent en pastillas mais on acheter (non sans mal) des minis empanadas. Nous complèterons avec du riz. Nous passerons une très bonne soirée et discuterons itinéraires et décidons d’aller demain vers Yala voir des lagunes.

Le 22 août, nous allons faire une petite ballade pour admirer la montagne aux 7 couleurs puis allons s’acheter ces fameux pastillas tant désirée la veille au soir. Puis nous retrouvons Icidor direction Yala. La route est tellement bonne que nous décidons d’aller jusqu’au Carrefour de San Salvador de Jujuy pour remplir un peu plus les placards et le frigo avant de retrouver Claire et Gauthier sur une aire de pique-nique à Yala. Nous faisons une partie de Molky tous ensemble et les filles sont désireuses de faire un feu elles recherchent un peu de bois avec Gauthier et Seb mais il ne sera pas très important. Pendant ce temps je prépare ma première quiche Lorraine. La fraîcheur de la nuit arrive vite du coup tout le monde au chaud.

Vendredi 23 août, nous avons fait le tour à pieds d’une lagune et nous avons pu approcher des vaches et des chevaux. Puis nous sommes redescendus vers une autre où nous pouvons dormir. Au programme de la fin de journée, Molky, recherche de bois pour une parilla. Et pour ma part je montre a Claire comment je prépare mon pain et cette fois-ci avec de la vrai levure de boulanger. Pendant que la pâte à pain lève, les filles vont faire des crêpes avec Claire. Le repas du soir sera copieux et délicieux. La viande est parfaitement grillée, elle fond en bouche. Cela faisant bien un mois que nous n’avions pas mangé de viande rouge. En Bolivie, nous mangeons plus du poulet. La soirée se terminera par une partie de Triominos.

Samedi 24 nous faisons un arrêt à San Salvador de Jujuy pour échanger notre bouteille de gaz puis direction un lac conseillé par la famille Impact à 5 nous y passerons 2 jours bien sympa avec juste les locaux la journée et le soir au calme. Les 2 jours sont occupés par des ballades, les jeux de sociétés et la préparation du feu pour les repas sans oublier les 2 heures d’école même le week-end !!

Lundi 26 août aujourd’hui direction Salta et son camping municipal pour 2 jours. Au programme, longues douches, machines à laver, remplissage des réservoirs d’eau et vidange des eaux sales. Les filles prennent leurs trottinettes et explorent le camping et elles en font même dans l’immense piscine (250×90) sans eau à cette période de l’année. Après notre repas de midi, nous allons visiter à pieds Salta (presque 4km). Nous nous rendons au téléphérique San Bernardo pour observer la ville de plus haut. Puis chose promise à Éléonore nous retournons au camping en taxi. Quand nous retrouvons Icidor, un autre van aménagé est garé tout prêt. Un couple de retraité argentin s’est installé, non s’est plutôt collé à nous. Les filles qui avaient déjà repris leurs trottinettes, reviennent en criant de joie :  » Il y a Claire, Gauthier et Hooli tout au fond !!! ». On déplace Icidor pour être prêt d’eux et plus au calme.

Mardi 27 août, nous retournons en ville pour visiter le fameux MAAN (Museo de Arqueologia de Alta Montaña..) après avoir manger quelques empanadas. Ce musée a la particularité de pouvoir exposer 3 momies Inca, une de 6 ,une de 7 et la dernière de 15 ans.  Elles ont été découverte en 1999 au sommet du volcan Llullaillaco qui culmine à plus de 6700m d’altitude. Nous ne sommes pas rentrés complètement dans les détails pour expliquer aux filles les différents rituels de sacrifice du peuple inca. Mais elles ont retenus déjà pas mal de choses.  A la sortie du musée, je me hâte à trouver du wifi et oui j’ai un rendez-vous papotage en visio !!! Mes copines de cœur se font un ptit resto et je veux en être !!! Je les dérange un peu durant leur repas mais pas le choix je ne serai plus connecté après.  La qualité auditive n’est pas très bonne mais je les vois c’est l’essentiel : elles sont trop belles !!! Le prochain rendez vous est fixé et je ferai tout pour être connecté !!! Puis retour au camping en taxi et achat de viande pour un barbecue en commun. Comme d’habitude depuis presque 5 jours, Gauthier et Seb s’occupe du feu. Claire prépare son pain avec ses 2 commis avec en fond sonore une playlist de Disney. Je prépare le dessert et Gauthier nous régale de ses papillotes de légumes cuites sur la braise. L’air est doux nous mangeons dehors, Éléonore s’endormira dans les bras de Seb.

Mercredi 28 août nous levons le camp avant midi pour refaire quelques courses dans un grand centre commercial avant de reprendre la route direction Cafayate par la ruta 33 puis la mythique ruta 40. Nous allons reprendre de la hauteur et revoir de beaux paysages.


5 réflexions sur “Retour en Argentine et des rencontres

  1. Coucou très bel article ns voyageons avec vous, pour ns le départ est demain pour le Portugal ns décollons à 13H50. Profitez bien de vos belles rencontres et sublimes paysage, prenez bien soins de vous et de nos fillettes cheries. on vous envoie d’énormes bisous. Papa et maman

    J'aime

  2. Molki triominos…. vous avez compris l essentiel de la vie…. nature, vivre ensemble , partage, simplicité….quel leçon de vie à chaque lecture je ne peux que m interroger sur le sens de cette routine où l on travaille pour vivre , sur consommons , où l on ne voit pas grandir nos enfants …. . Merci mimi Seb….et quelle chance pour vos enfants d avoir des parents qui ont osé

    J'aime

  3. Holà là Mylène tu nous fais de plus en plus rêver. Tes textes sont de plus en plus beaux, les photos sont magnifiques. Tout cela mériterait d’être publié. Quel paysage ça fait vraiment rêver. Profitez au maximum de cette belle aventure. Grosses bises

    J'aime

  4. Et bien oui quelle belle aventure comme je l’écrivais il y a quelques temps on est avec vous pendant la lecture on visite virtuellement…. et on a l’impression de faire partie du voyage….. Ici tout va bien les dernières vacances sont bien appréciées avant de prendre des grandes vacances (retraite à partir du 25.09.20219)….

    Gros gros bisous à Vous 4. Kit et Phil

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s