Après 100 jours

Voici un petit bilan 100 jours après notre retour. Certaines personnes nous disent que nous avons été  chanceux ou courageux mais je pense que nous avons tout mis en œuvre pour  rendre possible cette aventure familiale. Au niveau organisation, nous avions inclus notre retour et nous avions bien entendu pensé aux différentes choses qui pourraient nous obliger à stopper le voyage plus tôt : une pandémie mondiale n’en faisait pas partir et je trouve que nous avons bien géré notre retour. La chance que nous avons est que nous n’avions pas réalisé de changements importants dans notre vie avant notre départ.

Tout d’abord pour Seb : il a repris le chemin du travail le 22 juin comme prévu c’était la fin de son congé sabbatique. Il n’aura pas échappé à l’audit de sa boite qui s’est déroulé la première semaine de juillet au lieu de mi mars comme habituellement. Il a retrouvé ses collègues de boulot, son bureau enfin bref au niveau professionnel rien n’a changé. Le voyage lui manque, la découverte de nouveaux paysages, de nouvelles cultures, la vie en extérieure… En arrivant à la maison, il n’a pas tardé à faire son jardin, a entretenir l’extérieur… Il a aussi pris l’habitude de se déplacer en moto dès qu’il en a la possibilité. Enfin, ça c’était jusqu’à hier où en allant au boulot, une voiture à changé de voie et ne l’a pas vu. Heureusement, beaucoup plus de peur que de mal. Quelques dermabrasions et une atèle de Zimmer pour se déplacer.

Pour ma part, au niveau professionnel pas de changement non plus. J’ai eu la chance de réintégrer mon ancien service à l’hôpital en retrouvant certains de mes collègues.( il y a eu beaucoup de turn over).  Je reprend petit à petit le rythme de l’alternance jour/nuit. J’avais une petite appréhension pour mon retour mais c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas et puis j’ai été très bien accueilli. Tout comme Seb, le voyage me manque, avoir la chance de voyager à notre rythme, de changer de paysages pratiquement tous les jours… Même si j’apprécie un certain confort de vie dans notre maison notamment la salle de bain et les toilettes. J’ai aussi fait une bonne coupe de cheveux car j’en pouvais plus de la longue chevelure. Mais je suis très nostalgique de notre vie dans Icidor.

Ah Icidor, c’est notre plus gros soucis car il est toujours au Pérou et nous ne savons pas quand nous allons pouvoir le récupérer. Au jour d’aujourd’hui, le  Pérou est toujours confiné et ses frontières sont fermées. De plus, nous n’avons pas trouver de liaison maritime au départ de Callao pour les particuliers. Ce qui signifie que nous devrons aller le récupérer et le mettre sur un Ro/ro depuis le port d’Iquique au Chili ou bien d’un port de l’Équateur enfin quand je dis nous c’est plutôt Seb car nous ne pouvons pas nous permettre de nous y rendre à deux, tant sur le plan financier, que professionnel. Le choix qui nous fait rêver, est d’attendre que les frontières  s’ouvrent et qu’il n’y ai plus de problèmes sanitaires et donc de terminer notre périple tous les 4 mais c’est un doux rêve.

Nous avons demander aux filles de nous donner leur sentiment sur le retour. Léontine est contente d’être rentré car elle apprécie vraiment d’avoir  plus d’espace pour elle toute seule. Elle a été ravie de retrouver son école et ses copines même dans des conditions un peu particulière. Elle a été rassuré en voyant qu’elle n’était pas en retard sur le programme scolaire. Elle s’est même aperçu qu’elle travaillait plus rapidement que ses camarades de classe mais elle a très bien su reprendre leur rythme. Elle aurait quand même bien terminé le voyage. Notamment la découverte des îles Galapagos. Lorsqu’elle nous voyait hésiter à nous rendre sur l’île de Pâques, elle nous avait posé la question : « Est ce que pour les Galapagos vous hésitez aussi ?  » Je me vois lui répondre :  » Non, Léontine !Les Galapagos c’est sûr que nous irons !!! »  Mais ça c’était bien avant le Coronavirus. Le fait de voir plein de paysages et de faunes différentes lui manque. Et puis pour le moment c’est les vacances scolaire, un nouveau rythme nous attend à la rentrée scolaire.

Qu’en a Éléonore, elle nous a fait la même réflexion que sa sœur. Elle est ravie d’avoir retrouvé sa chambre et un  espace rien qu’a elle. Elle a été aussi ravie de retrouver notre chatte Bliss de 14 ans. La reprise a l’école s’est très bien passé. Contrairement à Léontine,qui connaissait déjà sa classe et son institutrice, elle a su s’adapter à sa nouvelle classe même avec les obligations de distanciation. Elle a aussi apprécié de retrouver son vélo et avec Léontine elles en font des tour de vélos !!! Icidor lui manque beaucoup et elle le stipule dès qu’on croise un camping-car et on en croise beaucoup….

Les week-ends nous avons pris le goût de la découverte tout près de chez nous. Petite promenade autour de notre quartier, petite visite aux Picaflor dans le sud Ardèche, visite d’une grotte et des jardins dans le Vercors, nous avons même fait une sortie moto en amoureux jusqu’au Mont Gerbier des joncs !!! Bref, on occupe nos week-ends quand je ne travaille pas et c’est très sympa.


Une réflexion sur “Après 100 jours

  1. Et oui c’est fini pour ce 1er voyage… mais il y en aura d’autres…. En tout cas vous nous avez bien fait voyager à « petits prix » et bien installé devant notre ordinateur….. avec le blog vous aurez de beaux souvenirs…. j’espère que pour SEB rien de grave …. Nous faisons de gros bisous à nos péruviens… Kit et Phil

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s