Traversée de l’Équateur

Mercredi 15 septembre 2021, vers les 8h30, Seb va réaliser les papiers d’entrée d’Icidor. Nous le voyons revenir très peu de temps après son départ, car le document nous permettant d’entrer en Equateur n’est pas validé par la douane. Il faut que nous attendions qu’il soit signé. Nous appellons l’ambassade de France à Quito pour la prévenir et elle est très étonnée, elle va essayer de contacter la chancellerie. Vers les 10h, nous allons voir le douanier en famille, histoire de lui mettre un peu la pression. Mais ça n’a pas fonctionné, il nous dit qu’il est en attente de la signature et qu’il viendra nous prévenir.  Seb y retourne avant midi mais rien… puis à 14h30 il retente sa chance et cette fois on le dirige vers un autre bureau. Sans plus d’explication, les papiers se font. Quelques clichés d’Icidor de face, de dos et de côté mais pas de fouille intérieur et Seb récupère enfin le document. Nous avons 10 jours pour passer la frontière pour la Colombie. Suite aux conseils des routiers locaux nous optons pour la route par la côte. Notre première nuit se fera dans une station service avec Wi-Fi.

Aujourd’hui, nous nous rendons à Puerto Lopez une petite ville de pêcheurs. Les routes équatoriennes sont vraiment meilleures qu’au Pérou mais surtout les autres conducteurs respectent plus le code de la route, ça nous change. Nous nous garons le long de la plage et allons nous promener. Nous récupérons un peu de Wi-Fi et rentrons dans Icidor.

Après l’école, les filles vont jouer sur la plage, depuis le temps qu’elles le demandaient… Nous resterons 2 jours, ça cassera un peu le rythme et ça fait du bien.

Avec Seb, nous organisons notre itinéraire pour seulement 10 jours. Bien entendu, nous faisons une croix sur les Galapagos avec un grand pincement au cœur. Nous choisissons de passer la frontière un peu en avance au cas où il y aurait une surprise, on préfère anticiper. Nous passons la nuit du 17 au 18 à Don Juan, un autre petit village de pêcheurs. Nous demandons l’autorisation de nous garer et nous sommes très bien accueillis par les locaux. Nous profitons d’un vendeur de fruits ambulant pour acheter 20 mandarines pour 1 $. La particularité de l’Equateur est que leur monnaie est le dollar américain. Nous pouvons observer les pêcheurs aller en mer pour lever leurs filets.

Dimanche 19 septembre, avant de rentrer dans les terres nous voulons rester encore une journée sur la côte. Il y a que deux possibilités pour dormir. Nous utilisons toujours Ioverlander pour choisir nos bivouacs. Mais avec la pandémie les commentaires datent du début de l’année 2020 pour les plus récents et sur cette partie de la côte, ils sont peu nombreux. Le premier est vraiment dans la ville et peu adapter à notre gabarit, nous allons donc au second qui se trouve sur un parking surveillé à Esmeralda. Il fait très chaud et lors ouvrons les vitres en roulant. A quelques minutes d’arriver, nous nous arrêtons à un feu rouge et en quelques secondes, on m’arrache mon téléphone portable des mains. Je descend très rapidement d’Icidor en hurlant eh tn essayant de rattraper mon voleur mais il est trop tard. Je m’écroule sur le trottoir abattue et en pleurs. Seb verrouille les filles dans le camping-car et me rejoint. Un témoin de la scène appelle la police qui arrive très rapidement. Seb propose même une somme d’argent pour récupérer mon portable et leur explique qu’il n’est pas fonctionnel ici, que c’est un téléphone français etc… La première chose que les policiers disent c’est qu’il peuvent intervenir que s’il y a la géo-localisation d’activer mais la plupart du temps, le téléphone est éteint par les voleurs. La première chose à faire est de désactiver ma carte sim mais avec la panique impossible de me souvenir de mot de passe. Un policier nous fait un partage de données pour un appel via WhatsApp donc on réveille ma sœur en France pour qu’elle essaye de le faire à distance. Entre temps, je continue à négocier pour récupérer mon portable. La somme qu’il désire est énorme. Seb indique aux policiers où nous voulons dormir et ils nous rassurent en nous disant que c’est très bien. Ils ne peuvent rien faire de plus et nous dit de ne pas rester là. Le policier qui partage ses données mobile part alors que Seb est encore au téléphone avec ma sœur. Nous partons et je regarde désespérément dans le rétroviseur au cas où mais je suis trop naïve. Une fois sur le parking surveillé, Seb part récupérer du Wi-Fi pour prévenir ma sœur puis nous réussissons à signaler que mon téléphone a été volé et nous constatons qu’aucun appelle a été passé. C’est déjà ça, je n’aurais pas une facture exorbitante. Merci encore beaucoup à ma soeur et désolée de t’avoir réveillé et un peu inquiétée.

Lundi 20 septembre, on se réveille tôt, on se prépare et on sort de la ville direction Mindo. Cette petite ville va nous permettre de découvrir la forêt d’altitude. Nous y arrivons en milieu d’après-midi. Seb va se renseigner sur les différentes activités à faire. Nous allons visiter une chocolaterie. Celle-ci commence par une dégustation d’un chocolat chaud réalisé avec  du cacao à 100%. Première réaction des filles, c’est trop amer ! Avec un peu de sucre c’est meilleur. Puis on nous présente des cabosses de chocolat, on nous fait goûter l’intérieur. On nous explique que la cabosse prend les essence de tout se qui l’entoure (bois, agrumes, banane…) La fève est entourée d’une pulpe blanchâtre un peu gélatineuse qui a un goût de litchi. Les fèves sont alors récupérées et le processus de fermentation débute suivi du séchage et de la transformation. Nous avons observer que les cabosses poussent sur le tronc du cacaoyer. Nous terminons la visite pour une dégustation de plusieurs chocolats du 100%, 80% et 70%, à l’orange, au piment, à la citronnelle et au café mais surtout par un sublime brownie. Nous rentrons au camping-car pour choisir notre activité de demain matin. Nous avons le choix entre la visite de la ferme aux papillons et une ballade en forêts pour découvrir des cascades. Pour ces 2 activités, il nous a été conseillé de les faire le matin car dans cette partie de l’Equateur il pleut presque tous les après-midi. La ballade en forêt recueille 3 voix sur 4 au grand désespoir de Léontine. Nous irons acheter des empanadas à la viande et des pains de Yuca fourrée à la crevette.

Mardi 21 septembre 2021, nous prenons un taxi pour nous mener à Tarabita. Nous prenons une nacelle qui nous fait passer au dessus des arbres à 152m du sol. Nous allons découvrir une série de 5 chutes d’eau. Nous sommes en plein dans la forêt et nous ressentons bien le climat tropical : nous avons chaud et il y a beaucoup d’humidité. Nous terminerons les pieds dans l’eau fraîche d’une belle cascade. Cette belle ballade aura plu à tout le monde. Retour à Mindo pour manger puis on regarde l’itinéraire pour le lendemain à l’abri dans Icidor car comme prévu par les locaux il pleut.

Mercredi 22 septembre, aujourd’hui nous allons à la mitad del mundo, c’est à dire voir la ligne de l’équateur qui sépare les 2 hémisphères. Nous visitons le monument érigé sur la ligne qui retrace toute l’histoire du pays Equateur, ses différents peuples,  sa faune et sa flore. Nous allons aussi dans un petit musée avec des expériences scientifiques. Nous pouvons observer que l’eau ne s’écoule pas dans le même sens dans les 2 hémisphères et que notre poids est plus léger…. Après cette visite nous reprenons la route pour nous approcher de Tulcan la ville frontière de la Colombie.

Jeudi 23 septembre, on se présente à la frontière à 10h. Il y a pratiquement que des poids-lourds puisque la frontière équatoriennes est fermée. Nous nous présentons pour réaliser notre sortie, ainsi que celle d’Icidor mais on nous demande de remplir un document en ligne pour l’entrée en Colombie. On essaye de se connecter à leur WiFi puisque nous n’avons pas de chip mais impossible. On nous dirige alors vers un stand qui en plus de vendre des snacks réalise et imprime le dit document.  Nous faisons remplir nos documents et négocions le prix car je pense que c’est un petit business. Retour pour réaliser notre sortie de l’Equateur, nous donnons nos 4 passeports et documents et attendons a l’extérieur. Seb réalisera très rapidement la sortie d’Icidor puis nous recevons comme consigne que seul Seb doit être dans le véhicule. Avec les filles nous passons la frontière à pieds. Une fois tout le monde sur le sol Colombien, nous sommes accompagnés pour faire notre entrée. Nous sommes les  seuls car pour les poids-lourds seulement le véhicule passe la frontière, c’est à dire que le camion a un conducteur Colombien en Colombie et inversement pour l’Equateur. Nous avons rapidement nos tampons pour 90 jours dans le pays avec la possibilité de le renouveler. Maintenant, Seb va faire l’entrée d’Icidor, mais tout se fait par internet donc par le choix, il va acheter une carte sim colombienne. Nous prenons le temps de remplir le formulaire et d’enregistrer les pièces jointes demandées (tampon d’entrée en Colombie, carte grise et permis de conduire) car la personne responsable des importations temporaire de véhicule est en pause jusqu’à 14h. On mange en vitesse puis un peu en avance Seb retourne au bureau. Il n’y aura que le numéro de châssis qui sera vérifié et nous pourrons prendre la route pour Ipiales.


3 réflexions sur “Traversée de l’Équateur

  1. Cc les petits contents de voir que tout va mieux,et que vous pou ez reprendre votre périple en toute quiétude, trop bien vos premières decouvertes en Colombie gros smiles à vous quatre papa et maman

    J'aime

  2. Coucou ! Kiki dispo 24/24h pour la Team Mazé ! Enfin presque !! Le temps de réagir à l’appel de minuit mais deux minutes après j’ai immédiatement été dans le bain ! J’ai pianoté pendant 2 h sur le net à essayer de vous aider au mieux. J’espère qu’il n’y aura plus de mauvaises aventures de ce style… Bon séjour en Colombie à tous les Smile’s 🙂 Gros bisous des Recanati

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s