Région du café

Après notre départ de la Bonanza, nous allons jusqu’au lac Calima mais puisqu’il a beaucoup plu ces jours-ci, le lac est haut et le seul point Ioverlander où nous pouvions nous garer n’est pas accessible. Nous nous arrêtons sur le parking d’un restaurant avec une belle vue sur le lac. Celui-ci ferme très tôt (18h) nous aurons tout juste le temps de demander l’autorisation de dormir. Je pensais que la nuit serai calme mais c’était sans compter l’arrivée d’un petit groupe qui se gare juste à côté d’Icidor et qui nous fait partager leur musique de 2h à 4h du matin.

Samedi 2 octobre, aujourd’hui nous allons faire quelques courses à Armenia. Depuis le Pérou nous étions à la recherche de cartouche de gaz pour notre petit réchaud et grâce à Kika nous avons l’adresse du magasin. Nous achetons aussi un presse agrumes pour nous faire de bon jus. Pour la nuit, on sort de la ville et allons nous garer sur une aire d’autoroute nous serons tout proche pour notre activité de demain.

Dimanche 3 octobre, aujourd’hui on visite la ferme de café Recuca (Recorrido de la cultura de cafetera). On nous offre un café qui est très doux et sucré avec de la canne à sucre. Seb n’aime pas le café mais fait l’effort de goûter. Nous allons avoir une guide que pour nous 4, on va pouvoir prendre le temps de bien tout comprendre. Nous apprenons sur l’origine du café, les différentes variétés qui existe, sur les conditions de culture, la plante en elle même et les maladies qui peuvent toucher sa culture. Puis nous sommes invités à nous mettre dans la peau d’un cueuilleur de café pour connaître leur conditions de travail. Nous devons bien sûr récolter que les cerises de café mûrent c’est à dire les rouges. C’est moi qui en ai le moins dans mon seau, j’étais trop occupé à prendre des photos. Éléonore est récompensée pour son travail et on nous offre un verre d’aguapenela (eau et sucre de canne). Nous sommes ensuite invité à nous costumer en tenue traditionnelle pour le plus grand bonheur des filles et à admirer une maquette des villes colombiennes et leur mythique Jeep Willis. Nous n’aurons pas le droit de rester dormir sur leur parking, dommage direction Pijao.  Nous nous garons au bord du Rio non loin de la place centrale. Nous sommes montés en altitude alors il faut s’habiller plus chaudement. Nous faisons un rapide tour de la place et sommes abordés par Ricardo, un colombien qui a vécu plus de 20 ans en France. Il nous invite à boire un verre avec son fils (Juan qui est en vacances pour 1 mois et vit toujours à Paris)  et un ami Carlos. Les filles se font offrir en goûter 2 spécialités colombienne. Un bon moment partagé.

Lundi 4 octobre, jour de mes 39 ans ! Elle se sont levées plus tôt pour décorer Icidor avec des guirlandes qu’elles ont fabriqué. Un bon petit déjeuner et pas d’école les jours d’anniversaire comme nous le rappelle les filles. Nous allons faire une promenade dans Pijao et il fait très chaud. On s’arrête sur la place centrale où je récupère un peu de Wi-Fi pour remercier les lève tôt en France qui ont eu une pensée pour moi mais c’est le bug général pour Facebook, WhatsApp… Seb va faire le tour des restaurants pour que nous puissions choisir. Au menu lasagne, crêpes salés et en dessert gâteaux au chocolat, à la banane ou au citron et le tout accompagné d’un jus de lulo. Le cadre du restaurant est très beau, il y a même quelques petits « picaflors ».  En fin de journée, les filles m’offrent leurs beaux dessins et nous terminons la journée en regardant un film. Je reçois tout d’un coup tous les messages d’anniversaire.

Aujourd’hui, nous allons dans la vallée de Cocora mais nous nous arrêtons voir la ville de Salento avec sa belle architecture coloniale  mais elle est très touristique et la place centrale est entourée de stand de mini restaurant, ce qui gâche un peu la vue d’ensemble de la place. Nous nous achetons de quoi manger et reprenons la route pour Cocora. Nous nous garons finalement sur un parking surveillé peu avant le point Ioverlander que nous avions choisi car la route est boueuse. Nous payons 20 000 Pesos colombiens pour rester jusqu’au lendemain après-midi. Demain on part en randonnée sur la journée donc chacun prépare son sac à dos et le pique-nique.

Mercredi 6 octobre, 8h30 on débute la randonnée qui fait une boucle d’environ 12 km. Le ciel est couvert mais on est bien équipé. On prend le temps d’observer la végétations, les insectes … Nous allons devoir traverser une rivière par des ponts suspendus. Des panneaux indicateurs nous montre les différents animaux que nous pouvons rencontrés et il y a notamment de beaux oiseaux colorés mais aussi le  puma et même l’ours. En montant, j’ai bien observé une empreinte un peu large mais je me suis dit que c’était celle d’un gros chien. Pas de panique, nous n’avons croisé aucun de ces animaux. Les sandwichs se méritent, juste avant de manger, il y a une belle montée avec un peu de dénivelé. Le brouillard est présent tout en haut, on espère qu’il se lèvera pour que nous puissions bien voir les palmiers de cire. En redescendant sur le chemin, nous croisons en deux fois des couples de français, ils félicitent les filles pour la randonnée, ils sont curieux de notre voyage et même un peu admiratifs. Souvent les « jeunes » adultes pensent que voyages et enfants ne vont pas de pairs, nous nous plaisons à leur montrer le contraire. Nous continuons notre descente et la pluie se mêle au brouillard pour admirer les palmiers de cire qui sont très haut et impressionnants. La ballade a été appréciée de tout le monde, maintenant direction Filandia.

Nous visitons Filandia une jolie petite ville colorées comme Salento mais en moins touristique. Nous flânons dans les rues et les les filles vont jouer à un parc de jeux, la pluie fera rentrer tout le monde. On sort l’ordinateur et les filles travaillent sur leur exposé sur le cacao et le café qu’elles veulent envoyer à leur école.

Vendredi 8 octobre, nous nous arrêtons sur une aire de l’autopista pour profiter du Wi-Fi et charger les photos sur le blog. La veille avec Seb nous avons trouvé une alternative aux travaux. Nous allons donc direction Salaminas puis Aguadas. Mais nous préférons nous arrêter sur une aire de l’autopista nouvellement ouverte pour dormir. Notre GPS nous indique  une heure d’arrivée à la tombée de la nuit et nous préférons ne pas tentée. La nuit un bel orage a éclaté.

Samedi 9 octobre, on prend la route pas trop tard. Nous débutons à 650 m d’altitude pour terminer à 2200 m. La route est encombrée par moment de branchages due aux averses donc il faut être vigilant. Même si ce n’est pas une grosse  route dans l’ensemble, elle est bonne (dixit Seb) . A environ 10 km de Salaminas, il n’y a plus de béton mais une montée en terre avec des creux et un bon virage. Sur quelle distance ? On ne le saura jamais car malgré l’anticipation de Seb, Icidor ne réussira pas à gravir la route. Il n’en manque pas beaucoup. Avec notre expérience, nous décidons de ne pas réitérer la montée. Seb prend le temps pour redescendre ce qu’il avait réussi à gravir puis une fois sur le béton, je descends pour le guider et arrêter les véhicules qui montent. Un demi tour en plusieurs fois et nous reprenons la route en sens inverse. Quelques km plus bas, Seb me confie qu’il a eu un bon coup de chaud car Icidor glissait tout seul malgré ses 2 pieds sur le frein. Seb a su garder son sang-froid et n’a rien laisser transparaître. Nous allons donc à Jerico et nous garons à son mirador. On admire la ville d’en haut et on achète aux filles, pour le goûter, deux obleas fourrées mais la dame qui les vends n’écoute pas leur demande et la prépare  avec un peu d’arequipe (dulce de leche) puis du fromage et un nappage rose non identifié, bref ça se mange mais c’est pas top.

Dimanche 10 octobre, nous descendons dans la ville de Jerico par un petit sentier botanique. La ville est très sympa, colorée et il y règne une bonne ambiance malgré le fait que nous soyons dimanche et qu’il y ai du monde. Nous mangeons un menu classique de la Colombie, soupe de flageolets en entrée puis le plat est composé de riz, petite salade, pomme de terre et viande de bœuf, cochon ou poulet accompagné d’un jus de mangue. Nous remontons jusqu’au mirador en tuk-tuk pour le plus grand plaisir des filles. Puis pendant, que je fais un peu de rangement, elles dessinent les différentes fleurs présentes au mirador.

Aujourd’hui, nous allons à Jardin, une ville aussi très colorée et avec quelques belles ballades à faire pour découvrir une nouvelle faunes. Après s’être stationné, nous nous dirigeons vers la place principale et prenons des renseignements à l’office de tourisme. Première activité nous allons au jardin de rocas observer des oiseaux. Oui, moi aussi j’y vais ! Nous avons pu voir des Gallico de rosa avec sa crête et le son particulier qu’il fait  et des barranqueros avec leur longue queue et leur belle couleur. Le parc n’est pas très grand mais il permet de photographier de près les spécimens.

Mardi 12 octobre,après l’école nous allons faire une marche sur les hauteurs de Jardin. Nous passons à côté de la cascada del Amor. Pour sceller l’amour éternelle, il suffit aux amoureux de s’embrasser devant. C’est chose faite, nous pouvons continuer la marche. Nous la terminons en observant la ville de Jardin et redescendons pour le téléphérique. Sur la grande place, on s’installe à l’un des cafés pour boire un coup et les filles mangent une bonne glace. En allant commander une pizza pour le soir, nous prenons les renseignements pour la lavenderia. Elle est fermée mais Mathieu, un jeune boulanger installé depuis 5 mois, nous informe en nous téléphonant que la laverie vient d’ouvrir. Nous déposons notre linge pour le récupérer demain matin avant notre départ. Après la très bonne pizza tout le monde au lit.


2 réflexions sur “Région du café

  1. Et bien je vois que tout se passe bien…superbes balades… bons repas….pour nous nous sommes en haute loire du lundi 18 au jeudi 21 avec nos voisins les Tom 1et jour chez Marcon à la coulommelle c etait le cadeau de nos enfants pour nos 60 ans mais avec vle confinement on a repoussé 2 fois…. ensuite ce mardi direction la louvecs en haute loire puis Tence le lac de Devesset en Ardeche et le Chambon sur lignon où nous couchons ce soir….mercredi direction St Paulien et Allegre pèlerinage pour kit et phil et découverte pour les Tom ensuite on rentre jeudi en fin de journée à Montrond….petit séjour mais très agréable avec le beau temps…..on vous fait 1000 bisous à bientôt

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s