Canada dernière étape du continent américain

Mercredi 15 juin, aujourd’hui nous passons notre dernière frontière sur le continent américain. Il y a plusieur postes de frontière et quant à faire autant choisir celui qui est bilingue ! Nous arrivons un peu avant 10h et il n’y a pas d’arrêt pour sortir des États-Unis, nous arrivons directement à la douane canadienne. Enfin c’est juste une guérite de péage. Nous donnons nos passeports mais avant nous posons la question par rapport aux formalités de sortie des USA.  La douanière ne parlant pas français, elle nous met en contact téléphonique avec une collègue bilingue. Pas de soucis pour notre sortie, puisque nous ne retournons pas aux États-Unis, c’est la douane canadienne qui gère. Pour Icidor, aucune démarche est nécessaire car nous sommes les propriétaires et qu’il ne reste pas sur le territoire canadien. Elle nous demande si nous avons des animaux et des aliments frais, puisque nos réponses sont négative, pas de contrôle du camping-car. Nous récupérons nos 4 passeports tamponnés : c’est parti pour la découverte du Canada. C’est la frontière la plus simple que nous avons passée. Nous allons maintenant observer les chutes du Niagara de ce côté. Elles sont aussi très belles. Nous devons faire un supermarché et prenons le temps pour découvrir les produits proposés. Il faut aussi s’habituer à la nouvelle monnaie, le dollar Canadien. Nous sommes content car c’est moins cher qu’aux États-Unis. Nous terminons notre journée au bord du lac Ontario avec une soirée crêpes !

Jeudi 16 juin, nous longeons le lac Ontario et nous nous arrêtons dans la ville d’Ajax où il y a une aire de jeux pour les filles. Après le déjeuner, elles mettent leur maillots de bain et vont aux jeux d’eau. Il y a des pistolets, des seaux qui se renversent… Puis le ciel se couvre et un gros orage éclate, elles continuent un peu à jouer mais avec Seb on se mouille un peu. Pendant une accalmie nous retournons à Icidor. Le vent se lève et de petits grelons tombent. C’est toujours plus bruyant quand ça tombe sur les lanterneaux. Une fois l’orage terminé, nous sortons les trottinettes pour une petite promenade le long du lac Ontario, celle-ci nous conduit au bivouac de cette nuit car il est interdit de dormir où nous sommes actuellement. Le petit parking sera très bien pour la nuit. Nous faisons demi tour et les filles retournent jouer un moment  à l’aire de jeux et on se déplace avec Icidor.

Vendredi 17 juin, nous nous rendons dans le comte du prince Édouard dans le parc des Sandbanks. Le parking annoncé gratuit sur Ioverlander est fermé. Nous nous garons donc sur le parking officiel mais il n’y a pas de borne pour payer et personne pour nous renseigner. Nous prenons les affaires et allons nous installer sur une dune de sable, les filles s’amusent bien. Pendant ce temps détente, je contacte les copains qui vivent à Montréal pour arriver à les voir un moment. Pour ceux qui nous connaissent, rester sans rien faire sur un serviette ça va bien 5 minutes donc après le goûter, on reprend la route. Nous prenons le ferry à Glenora et bivouaquons au bord du lac Ontario.

Samedi 18 juin, séance d’école, le prof de maths a terminé ses supports pour l’année. Il peut se permettre de cibler ses exercices sur les points les moins maîtrisés par ses élèves. Quant à moi en français, le programme est presque terminé et je pourrais en faire de même. Nous arrivons à Kingstone en milieu de matinée, nous flanons dans la ville où il y a un rassemblement LGBT. La ville est ornée de drapeau arc en ciel et nous donnons des explications aux filles. Nous allons maintenant faire la route des 1000 îles. Elle est très belle mais nous sommes déçus car beaucoup de propriétés privées  la  bordent et les points de vue sont peu nombreux. Nous faisons une halte au supermarché puis nous dormons à bord du lac Smithfalls où les filles profitent de l’aire de jeux.

Dimanche 19 juin, nous allons visiter la capitale du Canada : Ottawa. Nous nous stationnons sur un parking qui est gratuit le dimanche et allons voir la colline du Parlement. La capitale est bilingue le personnel des offices du tourisme nous accueille par un « Hi, Bonjour ».Nous réservons nos visites pour la Chambre des communes et pour le Sénat. Ces deux institutions forment avec  la reine d’Angleterre, le Parlement du Canada. Avant d’entrer nous passons par la sécurité qui scanne nos affaires comme à l’aéroport et le port du masque est obligatoire. Cela nous fait bizarre de le porter. La Chambre des communes est verte et 338 députés y siègent avec le premier ministre et le président de la Chambre. Nous pouvons admirer certains portraits peint des anciens premier ministre. Leur taille a été choisi par le modèle. Le premier ministre actuel n’en possède pas mais son père (ancien premier ministre) est exposé. Nous allons après cette visite, voir les écluses, il y en a 9 toutes manuelles et il faut plus d’une heure à un bateau pour les passer. Nous allons au Sénat pour notre visite, même passage de sécurité et visite. En attendant sa restauration, il a été placé dans l’ancienne gare. Celui-ci est rouge et est composé de 105 sénateurs nommés par le gouverneur général, sur avis du premier ministre. Le Sénat dispose de moins de pouvoir que la chambre des communes mais son approbation est nécessaire pour l’adoption d’une loi. Après cette visite très instructive, nous allons au marché By. L’heure du goûter est presque passé et les filles signalent leur faim. Seb les rassurent en leur indiquant que je veux leur faire goûter une queue de castor ! Ben quoi, on a bien mangé du Cui au Pérou et de l’alligator en Louisiane ! Pas de crainte, la queue de castor est une pâte frite en forme de queue de castor et agrémenté comme on le désire. Pour nous ce sera sucre roux et érable ainsi que chocolat banane. Nous retournons à Icidor et partageons un petit moment voyage avec un couple de retraité hollandais garés à côté de nous avant de reprendre la route. 

Lundi 20 juin, aujourd’hui nous allons au musée des sciences et de la technologie d’Ottawa donc pas d’école mais des travaux pratiques. Nous arrivons dans les premiers et explorons tout d’abord le secteur dédié au Canada notamment l’hiver. Nous allons assister à une présentation sur le froid, c’est dans les deux langues et des expériences sont très intéressantes et font participer les enfants. Mais à la question : Quelle est la température la plus négative que vous avez vécu ? Je regarde les filles et leur dis qu’il n’est pas nécessaire de lever le doigt car avec nos -7°C les canadiens vont rigoler ! Des enfants répondent qu’ils ont eu jusqu’à -36°C. Nous allons dans les autres secteurs consacrés au son, la médecine, la terre… Nous assistons à une présentation sur le feu toujours aussi ludique puis la visite sur termine dans l’espace interactive Zoom où les filles manipulent, testent, explorent … Une dernière activité sur l’électricité statique et nous quittons ce beau musée car il est presque 14h et nous n’avons pas mangé! Nous allons rouler pour nous approcher de Montréal où nous passerons quelques jours pour découvrir la ville mais surtout revoir la famille « La touche Manouche » rencontré en janvier 2020 à Santiago du Chili. Nous arrivons au bivouac proche du barrage Carillon vers les 16h. Il n’y a pas beaucoup de place mais les personnes installées nous accueillent  avec le sourire et nous conseillent pour nous stationner. Nous discutons un long moment avec Éric et Claude des Québécois. Nous dinons où plutôt soupons et une fois les filles couchées, nous restons autour du feu avec eux. Nous nous habillons de plusieurs couches non pas pour le froid mais pour ne pas nous faire dévorer par les moustiques et les mouches chevreuil. Je ne pensais pas qu’il y avait autant de moustiques au Canada !! On est prévenu, on fera très attention !

Mardi 21 juin, nous prenons le temps de faire l’école car il pleut ce matin. Nous allons saluer nos voisins de nuit avant de partir puis faisons un arrêt au supermarché avant d’arriver sur l’île de Montréal. Marion nous a conseillé 2 rues pour nous garer proche de chez eux. Pour tout stationnement il faut s’acquitter d’une vignette à acheter chez le dépanneur. Euh c’est quoi un dépanneur ? Comme son nom l’indique c’est un petit magasin où l’on trouve de tout ! Nous avons de la chance et nous sommes au coin de leur rue. C’est avec un très grand plaisir que nous revoyons Marion et Laurent ainsi que leurs deux filles Héloïse et Zélie dès la fin d’après-midi. C’est toujours incroyable l’attachement qu’on a entre voyageurs sachant qu’on ne s’est vu que quelques jours dans nos vies. Les filles jouent très rapidement ensemble et nous allons tour à tour prendre nos douches. Le repas du soir nous est offert et il sera Québécois. Poutine maison pour les filles et homard pour les adultes. Nous allons nous coucher pas trop tard car seule Héloïse est en vacances. Nous rentrons dans Icidor avec un jeu de clés de l’appartement.

Mercredi 23 juin, aujourd’hui nous allons  visiter Montréal. Mais avant Seb retourne au dépanneur acheter deux vignettes de stationnement pour nos deux prochains jours. Nous partons avec notre pique-nique dans le sac et allons jusqu’au mont Royal. Nous marchons pour y accéder dans des rues piétonnes ce qui est très agréable. Nous nous faisons la réflexion avec Seb qu’il y a souvent sur la devanture des magasins un écriteau : Nous embauchons. Ça grimpe pour accéder au sommet du mont mais c’est de là que nous pouvons admirer la vue de Montréal. Nous dînons (comme ils disent ici) à l’ombre puis allons jusqu’au lac Castor. Nous prenons le temps de rentrer puis allons chez les copains pour organiser la soirée. Ce soir, je vais à l’opéra de Montréal !! Zélie fait partie d’une chorale et celle-ci accompagne le l’orchestre symphonique de Montréal. Marion a reçu une place supplémentaire et me l’offre. Quand elle m’a fait cette proposition je lui est simplement répondu : « C’est très gentil mais je ne me vois pas me rendre à l’opéra habillé en Decath’ !! » Elle m’a rassuré en me disant qu’ici au Canada, il n’y avait jamais de jugement par rapport au look !! Et qu’il y aurait d’autres personnes habillées « simplement ». Je vais qu’en même mettre mes plus beaux vêtements !! Nous prenons tous le bus et allons manger tous ensemble. A 20h, Seb rentre avec les filles à Icidor où ils regarderont un film. Je vais me placer à ma place au parterre impair et retrouverai les copains à la fin. L’opéra est très beau, les fonds récoltés sont destinés à UNICEF Canada, Conservation de la nature Canada et la Fondation Sierra Club Canada. Deux heures de musique avec la soliste Marie-Nicole Lemieux, accompagnée de la chorale. Ce fût pour moi une très belle expérience. Je retrouve les copains et allons tous féliciter Zélie pour sa prestation. Pendant le retour en bus, Laurent me propose d’emmener Éléonore demain à son travail pour qu’elle participe à une étude médicale avec Zélie. Laurent est chercheur sur les troubles musculo-squeletique chez l’enfant. Demain, la météo n’étant pas à notre faveur pourquoi pas !

Jeudi 23 juin, pendant le petit-déjeuner, je parle de la proposition de Laurent à Éléonore. Je lui explique le principe de l’étude médicale dans les grandes lignes mais surtout l’informe que nous ne pourrons pas l’accompagner. Je suis heureuse et je l’avoue un peu surprise qu’elle veuille s’y rendre. En fin de matinée nous allons à leur appartement informer Laurent qu’il aura avec Zélie une autre volontaire. Le départ est prévu plus tôt que prévu donc je file préparer une lunch-box et un petit sac avec une tenue plus pratique. Un bisou de nous 3 et ils partent avec le bus pour l’université. Puisque la journée est pluvieuse nous ne ferons rien de particulier. Nous profitons avec Seb de déjeuner qu’avec Léontine car a partir de septembre elle mangera au collège tous les jours. L’après-midi nous retournons à l’appartement, Héloïse et Léontine nous font un gâteau aux bleuets puis Marion rentre et lui donnons un coup de main pour que sa liste avant grand départ diminue. Eh, oui la Touche Manouche repart en Amérique du Sud récupérer son camion et faire 6 mois de voyage et le départ est très proche. Je vais laisser ma plume à Éléonore pour qu’elle vous comte sa journée. « J’ai pris le bus pour aller au travail de Laurent avec Zélie. J’ai participé à une étude médicale, on m’a d’abord mesuré et pesé puis on a mis des capteurs sur tout mon corps. Les étudiants de Laurent les ont reliés par l’ordinateur grâce à des caméras. Ça analyse mes déplacements comme pour faire des effets spéciaux dans un film. J’ai essayé une marchette (déambulateur), c’est pour aider les enfants qui ont des problèmes de muscles pour marcher. A la fin avec Zélie, on a fait du tapis roulant. » Éléonore est ravie de sa journée et Laurent l’a beaucoup remercié car elle a été très sérieuse et a bien réalisé les différents exercices. Ses étudiants et lui ont enregistré pleins de nouvelles données et leur recherches vont pouvoir avancer. Nous soupons tous ensemble le soir et retournons un peu tard dans Icidor. Nous apercevons de loin un papier sur le pare-brise! Une contravention de 80 $, stipulant que nous sommes dans une zone réglementée pavillonnaire et que nous avons une plaque étrangère. Seb retourne chez les copains prendre leur conseil et de mon côté je relie les petites lignes qui se trouvent sur notre vignette de stationnement que nous achetons tous les jours. Conclusion nous avons le droit de stationner et les copains disent que parfois il y a du zèle. On peut dormir tranquille.

Vendredi 24 juin, il fait beau aujourd’hui , nous allons pouvoir visiter cet après-midi le vieux Montréal. Après l’école nous faisons une petite visite aux copains, on profite de la douche et de leur machine à laver. Marion nous interdit de partir avec un seul linge sale!  Les filles mangent même avec Zélie et Héloïse à midi. Bon cette fois on y va , nous retrouverons les copains ce soir pour quelques festivités car aujourd’hui c’est la fête nationale du Québec. Nous partons à pieds jusqu’au port avec un arrêt par la Basilique Notre-Dame et le marché Bonsecours. Nous nous promenons le long du fleuve St Laurent. Il y a pleins de jeunes gens en costumes et robes de soirées : c’est leur bal de fin d’années (comme dans les films) et la soirée à lieu sur un bateau. Nous nous renseignons sur les festivités de ce soir mais malheureusement le feu d’artifice n’aura lieu que demain. Nous retrouvons Laurent et Zélie pour manger avec eux. Nous goûtons avec Seb à une Poutine! Léontine sera volontaire pour m’aider à terminer ma portion. Le retour jusqu’au camping-car devait se faire en bus mais les filles sont motivées et une marche digestive me fait le plus grand bien. Nous retrouvons Marion et Héloïse et tous mangent une glace en dessert et les filles vont jouer au parc. Nous rentrons nous coucher et demain reprendrons la route après tous ces bons jours passés à Montréal.


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s