Québec

Samedi 25 juin, nous allons voir les copains pour leur dire aurevoir mais avant tous à la douche et une dernière machine à laver. Nous sommes vraiment ravis d’avoir passer ces quelques jours avec eux et nous leur souhaitons un magnifique second voyage qui leur permettra de terminer le précédent. Nous prenons la route et décidons de faire un crochet par Sainte Sophie. Des drômois doivent s’y trouver. Nous avions été contacté par les Lilybaroud car on était non loin les uns des autres. Mais un mauvais réseau nous empêche de communiquer correctement. Nous nous stationnons à côté de leur très beau camion de pompiers réaménager.  Ils debutent leur voyage depuis Halifax, nous aurons donc pleins de bons plans à échanger. Les filles jouent rapidement avec Lilwenn et Lyhana pendant qu’on discutent avec Elodie et Romaric. On sort tables et chaises et partageons le repas ensemble.

Dimanche 26 juin, nous restons un nouveau jour à Sainte Sophie, la journée est chaude, les filles vont se rafraîchir dans les jeux d’eau pendant que les garçons observent un match de base-ball en se faisant expliquer les règles car ce n’est pas facile à comprendre juste en observant. Nouveau repas partagé après un petit ravitaillement au supermarché non loin. La pluie en soirée nous fera entrer dans les véhicules, les enfants dans Icidor et nous chez les Lilybaroud. Nous avons le plaisir de rejouer à code-name que nous avions découvert avec Kika et Maya en Colombie. De bon fou rire rythme la partie.

Lundi 27 juin, nous reprenons la route après avoir fait le plein d’eau. Nous souhaitons un excellent voyage à nos voisins de la Drôme. Que de belles choses les attendent et on les suivra avec plaisir via les réseaux sociaux. Nous allons rouler jusqu’au Parc National de la Mauricie pour le découvrir demain. Nous ne prendrons pas la carte annuelle pour les parcs car elles est moins avantageuse que celle des États-Unis. Nous dormons non loin de l’entrée du parc. Il y a un peu de sommeil à rattraper donc le coucher se fera sans rechigner autant enfants que adultes!

Mardi 28 juin, après une bonne nuit de sommeil nous sommes tous motivés pour visiter le parc de la Mauricie. Nous débutons la visite par le centre des visiteurs où les filles récupèrent un livre Xplorateur à compléter un peu comme aux États-Unis. On les laisse gérer car elles maîtrisent et c’est en français!  Le sentier de la cascade nous permet de nous mettre en jambe puis nous allons dans une tourbière. Cela nous permet de faire un peu de science, nous observons des plantes carnivores et de belles orchidées. Nous faisons des arrêts à deux points de vues avant de faire le sentier du lac Gabet. Le goûter est au bord du Lac Édouard puis nous terminons par la randonnée familiale très attendue par les filles car il y a un jeu de piste. Elle débute par l’histoire du Morix qu’il faut retrouver. La première épreuve consiste à retrouver son portrait selon sa description, puis trouver un mot de passe, chercher l’intrus, mimer des animaux puis reconstituer une blague. Cette ballade est très sympa mais nous accelérons le pas car nous nous faisons attaquer par les moustiques et c’est peu de le dire !! Nous sortons du parc et allons nous stationner en prenant bien le soin de ne rien laisser entrer!

Mercredi 29 juin, avant de reprendre la route nous retournons au centre des visiteurs pour que les filles montrent leur Xplorateur et récupèrent leur souvenir. Ce sera une médaille au nom du parc. Nous faisons un arrêt pour manger proche d’une aire de jeux avec murs d’escalades, balançoires, barres parallèles… on fait sport aujourd’hui ! Seb donne des conseils en escalade. Mes filles veulent faire la roue et me sollicite : ça fait des années que je ne l’ai pas faite ! Est ce une bonne idée ? Bon OK j’essaye mais avant quelques assouplissements sont nécessaires et même bien recommandé. Regardez bien les filles je la ferai qu’une fois et Seb l’immortalise en me filmant. Maintenant le temps se couvre, il va falloir reprendre la route car il est interdit de dormir ici. Nous trouverons une halte municipale au bord du St Laurent avec une soirée film pour terminer cette journée.

Jeudi 30 juin, après le petit-déjeuner je prend contact avec la cadre supérieur de l’hôpital pour connaître le service où je serai affectée en septembre : service de médecine en 12 heures de jour et à temps plein. Je prendrai contact avec ma nouvelle cadre de service plus tard. Aujourd’hui nous visitons la ville de Québec. Nous voulions nous stationner vers la citadelle mais aujourd’hui elle est exceptionnellement fermée. Nous optons pour un parking un peu plus loin du centre-ville. Nous passons dans la vieille ville et ses ruelles charmantes du quartier Petit-Champlain puis allons voir le château de Frontenac qui est inscrit au patrimoine de l’Unesco. Nous marchons sur la promenade de la terrasse Dufferin qui nous permet de contempler le fleuve St Laurent et un beau panorama sur l’île d’Orléans. Nous retournons à Icidor et allons faire un supermarché. Nous voulions reprendre la route après manger mais décidons de rester  vu l’heure un peu tardive.

Vendredi 1er juillet, nous allons sur l’île d’Orléans. En premier, nous faisons un arrêt à l’office de tourisme pour des conseils et notre premier arrêt se fera à St Laurent. Nous déjeunons et en dessert nous allons manger une glace molle trempée dans du chocolat belge. On a le choix de la taille mais on ne s’en rend pas compte alors on choisi tous moyen. Glace molle vanille recouverte de  chocolat-caramel beurre salé pour tous sauf Éléonore qui veut juste chocolat-caramel. La glace est délicieuse et nous pensions que la couche de chocolat serai fine mais non elle est assez conséquence donc nos estomacs sont bien plein !! Nous allons cet après-midi faire un stop à St François puis allons visiter une érablière à Ste Famille. Nous apprenons les différentes méthodes (anciennes et actuelles) pour récolter l’eau d’érable, la période (entre mi-mars et mi-avril, au degèle) et la processus de transformation en sirop. Nous terminons la visite par une dégustation de sirop d’érable ambré, clair et du beurre d’érable. Nous achetons du sirop pour pouvoir agrémenter nos crêpes et tartines. Nous bivouaquons sur le parking de l’église de Ste Famille après une promenade dans le parc des Ancêtres et la vue sur le St Laurent.

Samedi 2 juillet, nous quittons l’île d’Orléans et allons visiter le Parc SEPAQ Jacques Cartier. Nous faisons une première randonnée qui se nomme cascade de 4 km qui longue une rivière puis retour à Icidor pour manger. Sur le parking, nous apercevons plus loin un camping-car Laika. Nous allons saluer Olivier, Sacha et leur petite Hailey de 2ans. Leur voyage a débuté en mai depuis Halifax. Nous convenons de nous retrouver ce soir pour bivouaquer ensemble. Cet après-midi, nous faisons la randonnée l’éperon qui est une boucle de 5 km avec peu de dénivelé. On prend le temps, le goûter est pris en route. Les sentiers sont agréables. Les filles ont une réflexion juste sur les parcs au Canada : c’est très beau mais les paysages sont peu variés d’un parc à l’autre par rapport aux parcs des États-Unis. Nous faisons un dernier arrêt au bords de la rivière puis retrouvons notre jeune couple non loin de la sortie du parc. Nous partagerons la soirée ensemble. Pour un gain de place, les filles mangent dans Icidor que toutes les deux mais c’est un peu la fête car c’est devant un film sur la tablette. Nous sommes dans le camping-car d’Olivier et Sacha pour discuter voyage et échanger quelques conseils…

Dimanche 3 juillet, on va récupérer quelques informations et conseils à l’office de tourisme sur le Fjords du Saguenay car il y a deux routes possible et nous n’en ferons qu’une. Nous allons ensuite faire le plein d’eau. Nous mangerons des burgers dans Icidor avant de prendre la route et de nous stationner à Rivière Éternité sur la halte municipale. Les filles s’amusent dans un tipi pendant que nous étudions notre itinéraire. Puis tout le monde dedans car les moustiques arrivent !!

Lundi 4 juillet, nous visitons le parc du Fjords. Celui-ci se trouve sur plusieurs sites. Nous préparons les sandwichs puis c’est parti pour la randonnée de la statue qui fait presque 8 km et qui est de difficulté intermédiaire. Plusieurs haltes sont possibles tout au long de l’ascension du cap Trinité. Nous arrivons au sommet et descendons vers la statue de Notre-Dame-du-Saguenay, qui surplombe le fjord depuis 1881. Nous faisons notre pique-nique avec la très belle vue sur le fjord. Nous reprenons Icidor pour nous rendre à l’Anse-Saint-Jean où nous empruntons le court sentier de la tabatière. Il permet un point de vue sur le fjord d’Est en Ouest, du sommet d’un cap vertigineux. Nous bivouaquons au bord d’un lac cette nuit après avoir fait plus de kilomètres que prévu mais au moins nous sommes moins proche de la route.

Mardi 5 juillet, aujourd’hui après l’école nous réalisons l’inscription de Léontine pour le bus scolaire. On peut tout faire en ligne c’est bien pratique. Petite séance photo et on envoie tout. Nous faisons un arrêt sur un point de vue juste avant le traversier pour Tadoussac. Nous espérons pouvoir observer des bélugas ou des baleines. Il y a Olivier et Sacha de garé ils ont passé la nuit ici. Après très peu de temps d’observation équipé de jumelles et du gros zoom de l’appareil photo, nous apercevons une tâche blanche : un béluga puis un deuxième. Pendant que je prépare le déjeuner, tout le monde continue à observer. Seb verra au loin une baleine ou un rorqual mais impossible à photographier. Nous prenons le traversier pour Tadoussac et allons faire une petite ballade sur le sentier de l’îlet er de l’anse à l’eau. Nous apercevons de nouveau une baleine. Un petit tour en ville où une boulangerie est indiquée mais pas de chance elle est fermé le mardi et mercredis. Nous retournons au parking ou nous retrouvons Sacha, Olivier et Hailey. Nous partageons notre dîner puis tout le monde au lit. 

Mercredi 6 juillet, après une bonne séance d’école nous allons aux dunes de Tadoussac. Les filles se font plaisir à la grimper et surtout à la descendre. Elles jouent avec Hailey dans le sable et font même un peu de cerf-volant. J’irai chercher le gâteau que j’ai préparé après l’école pour le goûter et nous profitons du  beau temps. Nous nous séparons du jeune couple qui prend la route vers Québec et allons non garé au parc des Escoumins. La ville a mis à disposition un terrain pour les RV et nous avons bien fait de ne pas y arriver trop tard car il ne teste pas beaucoup de places. Nous discutons avec 2 couples de retraites Québécois qui sont toujours content de « jazzer » avec leurs cousins français. Les filles profitent du parc de jeux puis tout le monde au lit car demain nous prenons le traversier de bonne heure.


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s